Après les salines, Julien Hoefliger redynamisera les nectars d’Uvavins

ViticultureAncien directeur des Salines de Bex, Julien Hoefliger, 46 ans, vient de reprendre les rênes d’Uvavins-Cave de La Côte.

Julien Hoefliger a repris les rênes d’Uvavins le 11 avril dernier. Il compte notamment développer l’exportation des crus régionaux sur le marché asiatique.

Julien Hoefliger a repris les rênes d’Uvavins le 11 avril dernier. Il compte notamment développer l’exportation des crus régionaux sur le marché asiatique. Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

D’emblée, il joue cartes sur table: «Je ne suis pas un professionnel du vin. Je n’ai pas l’ambition de donner des leçons.» Et pourtant, Julien Hoefliger déambule avec une aisance qui semble innée entre les barriques, les fûts et les foudres d’Uvavins - Cave de La Côte, à Tolochenaz. Aux commandes depuis le 11 avril – en binôme avec son prédécesseur, Thierry Walz, jusqu’en juin –, l’ancien directeur de la Saline de Bex mettra son savoir-faire managérial au service des nectars de la région.

A 46 ans, Julien Hoefliger a tendu de nombreuses cordes à son arc professionnel au fil des ans. Diplômé en HEC en 1994, ce globe-trotter fait d’abord escale en Argentine avant de poser ses valises au Pérou pour le compte de Nestlé. De retour en Suisse, il œuvre pour Nestlé Suisse puis pour British American Tobacco. En 2010, il quitte le monde des multinationales et prend les commandes de la Saline de Bex. «Au début, j’étais perdu. C’était un choc culturel. J’étais habitué aux entreprises internationales, aux grands bureaux. Là, dans certaines parties, c’était encore Germinal! confie ce père de deux enfants. Et puis, quatre ou cinq mois après, j’étais ravi.» Il vantera les mérites du sel pendant six ans avant de partir explorer d’autres horizons professionnels. Et voilà que se profile une offre d’emploi d’Uvavins. «J’ai saisi cette opportunité de faire d’un hobby un travail.»

Une affaire de famille

Car le vin est une affaire de famille chez les Hoefliger. «Je partage un millier de bouteilles avec mon père, mon oncle, mon cousin et quelques amis. Nous nous retrouvons pour les déguster.» S’il avoue que le chasselas tient une place privilégiée sur sa table, le nouveau directeur d’Uvavins est avant tout un butineur. «Je veux conserver ma casquette de consommateur et continuer à découvrir des crus du monde entier. On ne s’ennuie jamais avec le vin!»

En fin connaisseur, il compte redonner leurs lettres de noblesse à certains nectars dont la réputation s’est flétrie ces dernières décennies. «L’une de mes missions principales sera de revaloriser les marques de la maison», souligne le nouveau directeur. Un exemple? Les vins de Morges. «Le public les perçoit bien au-dessous de leur réelle valeur, alors qu’ils rivalisent avec les meilleures appellations vaudoises. Seulement, il faut que les consommateurs en prennent conscience.» Il n’ignore pas que le chemin sera semé d’embûches. «Nous nous trouvons sur un marché ultracompétitif, et le franc fort rend très intéressant l’achat de vins étrangers au détriment du local, observe-t-il. Mais l’entreprise est capable d’élaborer des vins d’exception et d’offrir des produits de moyenne gamme dotés d’un excellent rapport qualité-prix.»

Pragmatique, Julien Hoefliger n’a pas froid aux yeux pour autant. Tirant profit de son expérience dans les multinationales, il vise plus loin: «Je compte développer l’exportation de nos vins vers le marché asiatique, où le Swissness est particulièrement reconnu.» (24 heures)

Créé: 26.04.2016, 09h47

En chiffres

320 Soit le nombre de producteurs, qui exploitent 415 hectares de vignes. Ils élaborent 200 vins en tout.
29 Soit le nombre de cépages proposés par Uvavins.
800 Soit le nombre de cuves, dont 200 barriques. A noter que la cave compte 18 foudres (gros tonneaux en bois).
6-7 Soit, en millions, le nombre de bouteilles produites par année (vins tranquilles et mousseux).

Articles en relation

Une cave moderne pour les vignerons morgiens

Tolochenaz Uvavins a inauguré son nouvel atelier de vinification. Il remplace l’ancienne Cave des viticulteurs de Morges. Plus...

La Cave de Nyon ne fera plus de vente en zone industrielle

Aménagement du territoire Uvavins fait les frais du tour de vis que la ville a donné dans les affectations autorisées à Champ-Colin. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Angela Merkel lève son opposition au mariage gay, paru le 28 juin
(Image: Bénédicte?) Plus...