Des créateurs de jeux vidéo dans un château

La Tour-de-PeilzUne quinzaine de concepteurs de «games» ont planché deux jours durant au Musée suisse du jeu, dans un effort de création mondial.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

A l’écran, un petit poisson de couleur bleue se déplace en flottant dans un labyrinthe aquatique. Samedi après-midi, Sébastien de Graffenried, l’un des treize participants romands à la «Global Game Jam» 2014, trimait dur pour éliminer les derniers gros bogues du jeu vidéo mis au point avec trois autres concepteurs.

Depuis vendredi soir, à Rio de Janeiro, Shanghai, Bogota ou San Diego, plusieurs milliers de personnes faisaient de même pour réaliser un jeu vidéo, à partir du thème: «We don’t see things as they are, we see them as we are» (Nous voyons les choses non pas comme elles sont, mais comme nous sommes). Pour la première fois, la Suisse francophone était de la partie, dans les murs du Musée suisse du jeu, à La Tour-de-Peilz.

Au final, la Game Jam romande a accouché dimanche après-midi de cinq jeux jouables. «C’est un excellent résultat, commente David Roulin, le coordinateur de la Global Game Jam romande. D’habitude, il y a pas mal de jeux qui ne fonctionnent tout simplement pas.»

Cet informaticien de formation est coach en développement de jeux vidéo. Il en crée lui aussi, en indépendant. Et il explique qu’il n’est pas rare que des francs succès naissent de ces sessions un peu improvisées. Il cite ainsi «Surgeon Simulator», né d’une Global Gam Jam et dont le développement a été poursuivi pour obtenir en 2013 une version commercialisée, ou encore Tinyhawk, issu d’une Game Jam dite «Ludum Dare» (accomplie chez soi). (24 heures)

Créé: 27.01.2014, 18h32

Articles en relation

Les créateurs de jeu vidéo sont attendus à la Tour-de-Peilz

La Tour-de-Peilz La Global Game Jam, réunion annuelle de passionnés de création de jeu vidéo, aura lieu ce week-end au Musée du jeu. Une première romande Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 3

Faut-il opérer les gens qui naissent «intersexes»? Paru le 3 janvier 2017.
(Image: Bénédicte) Plus...