L’A9 entame son immense lifting en mars

InfrastructuresLes travaux démarrent par l’assainissement des ponts de la Paudèze. Une étape de trois ans à 27 millions de francs

Les travaux s'étaleront de mars à octobre, cette année comme les deux suivantes. Ils comprendont notamment la pose d'un double fly-over, une première mondiale.

Les travaux s'étaleront de mars à octobre, cette année comme les deux suivantes. Ils comprendont notamment la pose d'un double fly-over, une première mondiale. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est la première tranche d’un chantier saucissonné avec soin. L’Office fédéral des routes (OFROU) a détaillé, jeudi, le premier acte des travaux de l’autoroute A9 entre Vennes et Chexbres. Comme annoncé fin 2016, ils débuteront par l’assainissement des ponts sur la Paudèze.

Sur ce tronçon, mis en service en 1974, ces ouvrages présentent un mauvais état général et plusieurs éléments ne répondent plus aux normes actuelles, notamment en lien avec le traitement des eaux. L’OFROU agit donc de manière anticipée et sans avoir besoin d’une mise à l’enquête puisqu’il est ici question d’entretien «sans modification notable». A noter que cette intervention est indépendante de l’élargissement des tunnels de Belmont pour lesquels la Confédération affirme désormais avoir reçu près de 300 oppositions.

Largement abîmés par le temps et les infiltrations, les ponts sur la Paudèze nécessitent des mesures de renforcement et le remplacement de certains éléments liés à l’étanchéité ou encore au revêtement antibruit. Les bordures seront notamment détruites puis reconstruites. D’autres mesures seront prises au sol pour renforcer les ancrages de l’ouvrage. Une intervention importante, estimée à 27 millions de francs sur l’enveloppe de 800 millions dédiée au tronçon Vennes-Chexbres. A titre indicatif, l’élargissement des tunnels de Belmont, situés à proximité immédiate, s’élève à 125 millions.

«Le chantier débutera le 20 mars prochain et sera constitué de plusieurs phases durant lesquelles le trafic sera adapté. Cette année, les travaux sur l’autoroute doivent s’achever le 24 octobre», détaille Philippe Schär, responsable du projet Vennes-Chexbres à l’OFROU.

A 80 km/h

Concrètement, la vitesse sera d’abord limitée à 80 km/h pour permettre des interventions sur les voies extérieures puis intérieures. Par la suite et durant deux périodes distinctes (de mi-mai à mi-juin puis durant le mois d’août), des travaux de nuit impliqueront une circulation en bidirectionnel sur une voie, toujours à 80 km/h. Finalement, entre ces deux périodes, puis de septembre à fin octobre, deux flyovers (des «ponts sur le pont» permettant aux voitures de passer au-dessus des ouvriers), seront posés sur la chaussée, direction Lausanne puis direction Valais. «Utiliser deux flyovers simultanément, malgré un espacement certain, c’est sans doute une première mondiale. Ça va nous permettre de faciliter et d’accélérer les travaux et nous devrions gagner jusqu’à quatre mois par rapport à un usage simple», se félicite Olivier Floc’hic, responsable communication à l’OFROU. Sur ces ouvrages provisoires, la vitesse sera limitée à 60 km/h, et les camions au tonnage supérieur à 40 tonnes seront interdits.

Bien que conséquentes, ces phases ne suffiront pas à l’assainissement complet des ponts. Celui-ci se poursuivra en 2018 comme en 2019, toujours de mars à octobre. (24 heures)

Créé: 23.02.2017, 19h15

Un chantier échelonné jusqu’en 2030

L’assainissement des ponts de la Paudèze, bien qu’il s’agisse d’une intervention significative, n’est en fait qu’un avant-goût des travaux à venir. L’OFROU a divisé le tronçon Vennes-Chexbres en 4 portions. Les deux premières, de Vennes au Restoroute de Lavaux, ont fait l’objet d’une mise à l’enquête échue le 3 janvier dernier.

Elle a débouché sur des centaines d’oppositions, notamment contre l’élargissement des tunnels de Belmont. Les deux autres secteurs, du Restoroute jusqu’à Chexbres, seront mis à l’enquête à la fin de cet été. Les interventions, hormis celles qui doivent et peuvent être anticipées, sont prévues en quatre temps. D’abord sur la commune de Lutry, de 2018 à 2020, puis sur Puidoux-Chexbres entre 2020 et 2023 et à Bourg-en-Lavaux de 2023 à 2025. Le copieux secteur Lausanne-Pully-Belmont arrive en dernier, de 2025 à 2030. A noter que cet échéancier prend en compte le délai nécessaire au traitement des oppositions, quel que soit leur nombre.

Articles en relation

A9: pluie d'oppositions en vue à Belmont

Chantiers Des riverains annoncent qu’ils s’opposeront aux travaux de l'autoroute. Exécutifs et associations pourraient les rejoindre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

De nombreux enfants et adolescents assistaient au concert d'Ariana Grande, délibérément visé par l'attaque, selon la première ministre Theresa May. La plus jeune victime s'appelait Saffie Rose Roussos. Elle avait 8?ans.
(Image: Bénédicte) Plus...