La Une | Mercredi 26 novembre 2014 | Dernière mise à jour 00:15
Lausanne

Le Musée romain de Vidy parle de sexe «sans feuille de vigne»

Par Chloé Banerjee-Din. Mis à jour le 12.04.2014 2 Commentaires

Des «Chauds Latins» ces Romains? Le musée lausannois s’interroge dans une exposition qui s'est ouverte ce samedi matin.

1/13 L'exposition apporte son lot de découvertes et tâche de faire la peau à certains clichés.
Patrick Martin

   

Infos pratiques

L’exposition «Chaud Latins» se tient au Musée romain de Vidy du 12 avril au 26 octobre 2014. Mardi-dimanche de 11h à 18h.

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

«Chauds Latins». C’est le nom de l’exposition que lance ce samedi le Musée romain de Vidy, avec un sujet : le sexe. On connaît la réputation de Rome, s’agissant d’orgies et de mœurs licencieuses. Mais comment vivait-on vraiment la sexualité dans l’Antiquité? Et les Romains méritent-ils leur réputation de jouisseurs invétérés?

Réponse: s’ils pouvaient être assez chauds, les Latins avaient aussi leurs tabous et leur pudeur, qui ne correspondent d’ailleurs pas toujours à ceux d’aujourd’hui. L’exposition apporte donc son lot de découvertes et tâche de faire la peau à certains clichés: la vertu civique et familiale primait sur les plaisirs de la chair, les femmes mariées se couvraient comme il faut, y compris la tête, et toutes les représentations phalliques n’étaient pas à prendre pour argent comptant.

Sollicitation de la vue et de l'ouïe
Il y a bien sûr de la matière à voir, dans cette exposition, avec une collection d’objets – tous trouvés en Suisse – exposés dans une atmosphère feutrée faite de murs capitonnés et de moquette rose bonbon. Dans ce décor, amulettes en forme de pénis, lampes à huile érotiques et statuettes d’éphèbes sont autant de pièces permettant de voyager dans la vie sexuelle quotidienne de nos ancêtres.

Mais le Musée romain de Vidy donne aussi à entendre. Assis dans des petites alcôves, roses toujours, le visiteur peut écouter l’humoriste Frédéric Recrosio lui lire des passages – parfois assez «chauds» – d’auteurs latins qui se sont intéressés à la chose.

A visiter en famille
Entre les enregistrements, les pièces exposées et les textes de description, l’exposition «Chauds Latins » appelle un chat un chat. Alors, faut-il renoncer à y amener les enfants? Pas du tout. Le Musée s’est donné la peine de mettre en place un dispositif pour préserver les têtes blondes et les âmes prudes: les adultes peuvent obtenir à l’entrée une sorte de clé (à la forme équivoque) permettant d’afficher ou de diffuser les textes les plus explicites.

A noter que le sexe sera l’honneur dans d’autres musées lausannois cette année. Dans une opération conjointe, le Musée botanique présentera l’exposition «Strip-Tige» du 16 mai au 28 septembre 2014, et le Musée cantonal de Zoologie proposera «De A à SEXE(S)» du 17 mai 2014 au 29 mars 2015.

(24 heures)

Créé: 12.04.2014, 14h58

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

2 Commentaires

elene bielmann

12.04.2014, 18:46 Heures
Signaler un abus 9 Recommandation 1

une autre commune de Romandie expose depuis des lustres un marathonien Célèbre Linder pour ne pas le nommer exhibant son anatomie complète aux yeux de tous -Ce qui arrangeait de nombreux parents en voyant les fillettes courir pour admirer ce qui les différenciaient des garçons , la plupart dès 5ans ne le regardant même plus.C'était avant la TV et manger était plus important que la sexualité Répondre


andre guay

21.04.2014, 07:20 Heures
Signaler un abus

Un vent de pudibonderie... hypocrite souffle sur notre pays !!! Eole aurait-il été rebaptisé de trois lettres de ce sigle politique bien connu... et que vous laisse deviner Répondre



Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 824 124, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Service clients CP 585 - 1001 Lausanne

Sondage

Vous offrez-vous des croisières sur les bateaux Belle Époque du Léman?