Les piétons poireautent trop au feu rouge

LausanneUne association a testé la «marchabilité» de trois villes. Lausanne fait bien, mais pourrait améliorer les temps de parcours à pied.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Si les pentes lausannoises ont la réputation de galber les mollets, les passages cloutés offrent un repos pas toujours souhaité. C’est ce qu’on apprend d’une étude réalisée par l’association Actif-trafic, qui milite en faveur de la mobilité douce. En testant plusieurs parcours à Genève, à Lausanne et à La Chaux-de-Fonds, elle a évalué leur potentiel piétonnier. Si la capitale vaudoise traite plutôt bien ses piétons, certains points restent à améliorer, notamment aux passages cloutés, où l’attente représente en moyenne un tiers du temps de parcours.

Sur les trois trajets testés au centre-ville, il en est un qui se démarque par la longueur des feux aux passages pour piétons. Depuis les escaliers du Tunnel jusqu’à la place de l’Europe, le parcours s’est fait en 13 minutes. Un temps étonnamment court, qui aurait pu l’être plus encore: l’attente mesurée après huit passages cloutés totalise 6 minutes 32. La traversée entre la Riponne et la rue Haldimand a même nécessité près de 2 minutes d’attente. Un paradoxe, alors que ce parcours s’étire dans un centre-ville largement dédié aux rues piétonnes.

Plutôt active en Suisse allemande et à Genève, l’association Actif-trafic fait une percée à Lausanne au travers de l’élue Verte Léonore Porchet, qui a participé aux tests. «Nous voulons alerter les pouvoirs publics sur le fait que la marche est aussi un moyen de transport», dit-elle. La plupart des parcours de courte durée en ville se font d’ailleurs à pied.

Critères de «marchabilité»

L’étude n’a pas de prétention scientifique. Elle envisage toutefois les cheminements pédestres selon plusieurs critères de «marchabilité», comme la largeur des trottoirs, les obstacles ou encore des liaisons directes. Pour Léonore Porchet, Lausanne n’a rien à envier aux deux autres. Surtout à La Chaux-de-Fonds, que l’étude pointe du doigt pour son absence de politique favorisant la mobilité douce. «Mais il reste des points noirs, comme à la gare, où l’attente au rouge n’est pas très longue, mais elle l’est toujours trop lorsqu’on doit attraper son train.»

La place du Tunnel recueille les plus mauvaises notes des trois villes. Attente interminable avec des feux non coordonnés, piètre qualité de la place et manque d’accessibilité plombent la perception des piétons. La place de la Gare est également pointée du doigt mais le projet de son réaménagement est en cours. Ce qui n’est, de loin pas, le cas du Tunnel.

«Il faut pondérer cette étude car, lorsqu’on dit que les piétons attendent à cause des voitures, c’est aussi pour laisser passer des bus»

Malgré les critiques, le tableau lausannois est «plutôt satisfaisant» pour Actif-trafic. C’est que les politiques publiques en matière de mobilité douce sont en marche. Un délégué à la mobilité piétonne a d’ailleurs été nommé l’an dernier, en la personne de Pierre Corajoud, connu pour ses balades. En début d’année, la Municipalité a demandé un crédit de plus de 3 millions pour développer des itinéraires adaptés.

La municipale Florence Germond n’apporte pas de réponse pour la question de la place du Tunnel. Mais se réjouit de voir cette étude se profiler dans le sens des objectifs qu’elle poursuit. «Nous allons étudier la question des feux aux passages piétons, promet-elle. Mais il faut pondérer cette étude car, lorsqu’on dit que les piétons attendent à cause des voitures, c’est aussi pour laisser passer des bus.» (24 heures)

Créé: 19.05.2017, 22h32

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Angela Merkel lève son opposition au mariage gay, paru le 28 juin
(Image: Bénédicte?) Plus...