Une application pour calculer sa dose de rayons

SantéLes progrès de l’imagerie médicale font exploser les doses de rayons. Des spécialistes souhaitent sensibiliser patients et médecins grâce à une application gratuite.

L'application est destinée à tous: praticiens comme patients.

L'application est destinée à tous: praticiens comme patients.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’imagerie médicale constitue un domaine de la médecine qui a connu des progrès fulgurants ces trente dernières années. Revers de la médaille de ces avancées: le risque d’excès d’investigations par scanner et l’exposition des patients - et des professionnels - à des doses élevées de radiations. De 1998 à 2008, la dose de rayons ionisants à la population suisse dus aux scanners a augmenté de 40%. Une réalité qui a motivé une équipe de spécialistes à concevoir l’application XRay-Protect pour iPhone. Elle indique le nombre exact de millisieverts (unité de mesure de la radioactivité) délivrées pour chaque examen. L’outil gratuit, en français et en anglais, s’adresse aussi bien aux médecins qu’aux patients.

«Il s’agit avant tout de sensibiliser tout le monde à cette problématique, à l’importance de ne prescrire un scanner (n.d.l.r. tomodensitométrie, permet de voir les organes en tranches) que lorsque c’est vraiment nécessaire. Une radiographie (n.d.l.r. montre les organes superposés) délivre une dose de rayons beaucoup plus faible qu’un scanner, elle peut être suffisante dans un premier temps. Quant à l’IRM (n.d.l.r. champ magnétique, permet de voir les parties molles), il ne délivre pas de rayons du tout. Lorsqu’ils prescrivent un examen, les médecins ne se préoccupent pas de savoir combien le patient en a déjà subi auparavant», expliquent les Dr Goy et Jean-Christophe Stauffer, cardiologues à Lausanne et Fribourg. Avec le professeur Francis Verdun et Ryck Nick, respectivement chef du Groupe d’imagerie médicale et physicien médical à l’Institut de radiophysique du CHUV, ils ont conçu l’application, réalisée par la société Goyman SA, que dirige Nicolas Goy.

(24 heures)

Créé: 03.01.2014, 15h40

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Angela Merkel lève son opposition au mariage gay, paru le 28 juin
(Image: Bénédicte?) Plus...