David Bowie, le discret châtelain de Sauvabelin

HistoireRésident des hauts de Lausanne pendant quinze ans, le «Thin White Duke» y cherchait avant tout la tranquillité.

Le Château du Signal en 1997, à l’époque où Bowie le remet en vente. La bâtisse fut construite vers 1900 pour un prince russe, et fut la propriété d’Albert Mermoud, fondateur de la Guilde du Livre, de 1932 à 1982. Coco Chanel avait souhaité l’acquérir, mais l’homme avait refusé ses millions.

Le Château du Signal en 1997, à l’époque où Bowie le remet en vente. La bâtisse fut construite vers 1900 pour un prince russe, et fut la propriété d’Albert Mermoud, fondateur de la Guilde du Livre, de 1932 à 1982. Coco Chanel avait souhaité l’acquérir, mais l’homme avait refusé ses millions.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

En épluchant les archives de la presse locale, une chose frappe d’abord: il y a vingt ou trente ans, les journaux étaient autrement moins fascinés par les people. Une superstar du calibre de Bowie se marie à l’Hôtel de Ville de Lausanne en 1992? On l’apprend par le truchement du Sonntags Blick, dix jours plus tard. Le chanteur quitte le pays et vend sa somptueuse propriété du Signal? A peine quelques lignes, en page 41 de votre quotidien préféré. On peut parier que les choses seraient différentes aujourd’hui.

A l’époque, c’est justement ce relatif anonymat que le «duc blanc et maigre» (son personnage de l’album de 1976 Station to Station) met en avant lors de ses interviews: «En Suisse, on me laisse tranquille», répète-t-il à l’envi, évitant du même coup les questions liées au fisc.

Les joies d’une retraite lémanique, Bowie y goûte pour la première fois en 1976, à 29 ans, quand il emmène Angie, sa première épouse (et objet de la chanson des Rolling Stones du même nom), et leur fils, Zowie, à Blonay, où ils s’installent dans une maison aux allures de chalet. Alors que le fiston fréquente la Commonwealth American School de Vevey, le couple vit entre la Riviera et Berlin. C’est aussi l’époque où la consommation de cocaïne du «Thin White Duke» atteint des records, nourrissant sa paranoïa de finir assassiné. Le calme blonaysan aide un peu, mais son couple ne survit pas.

Pensionnat et havre de lettres
En 1982, divorcé – et apparemment débarrassé de son addiction –, Bowie acquiert le fameux Château du Signal. Situé à l’orée du bois de Sauvabelin, l’édifice compte «14 pièces, de nombreux salons et une belle cour», selon l’annonce de vente, qui n’oublie pas de mentionner le parc de 4000 m2.

Son histoire aussi est luxuriante: la demeure avait été construite aux alentours de 1900 par le prince russe de la famille Galitzine, qui devra la quitter quelques années plus tard après avoir perdu sa fortune. L’édifice sera ensuite la propriété d’une richissime Brésilienne, qui y organisera bals grandioses et soirées somptueuses. Pendant la Première Guerre mondiale, le château est transformé en pensionnat et école ménagère, ses vastes salles devenant alors des dortoirs. Il deviendra en 1932 la demeure d’Albert Mermoud, fondateur de la Guilde du Livre, accueillant au fil du siècle Prévert, Cendrars et d’autres. Jusqu’à la venue de Bowie.

Pendant ses années lausannoises, le chanteur se fera on ne peut plus discret. Repéré de temps en temps au marché le samedi matin ou sur les pistes de ski de Gstaad, il ne fera parler de lui qu’à de rares occasions: accusé d’agression sexuelle aux Etats-Unis en 1988, il devra effectuer chez un médecin de la région un test du sida pour satisfaire les demandes de la plaignante; en 1994 il jouera au journaliste pour une interview de Balthus, «dernier peintre de légende», dans son Grand Chalet de Rossinière; l’année suivante, il dessinera pour son ami Claude Nobs l’affiche du Montreux Jazz Festival.

Quant aux rares fans qui l’accostent dans la rue pour lui demander un autographe, les témoignages concordent: ils se voient gratifiés d’un courtois mais sec «I am not David Bowie». Forcément, ça coupe la chique.

Merci pour le château
En 1992, le chanteur épouse à Lausanne le mannequin d’origine somalienne Iman, rencontrée deux ans plus tôt (lire encadré). Or la belle apprécie peu la quiétude de Sauvabelin. Le couple décide de quitter le pays et met en vente le château en 1997. Initialement listé à 4,5 millions de francs, il ne trouvera preneur que trois ans plus tard, pour moins de 4 millions.

Entre-temps, Claude Chabrol y aura filmé son Merci pour le chocolat, avec Isabelle Huppert et Jacques Dutronc. Le tournage permettra aussi à Laurence Mermoud, qui y avait grandi, de visiter les lieux de son enfance. Son verdict d’alors? Elle déplore que les beaux parquets soient recouverts de moquettes de couleur et que les beaux stucs d’époque aient été cachés par des faux plafonds. «On se croirait dans une sorte de Hilton», déclare-t-elle…

(article publié le 2 mars 2013) (24 heures)

(Créé: 11.01.2016, 10h11)

Mots-clés

Mariage

Un pétabosson ému se souvient

Le mariage fut si discret qu’on en aura vent que dix jours plus tard. Pourtant, c’est bien à l’Hôtel de Ville de la Palud, comme des Lausannois lambda, que David Bowie et le mannequin Iman se disent oui, le 24 avril 1992. Michel Perret, officier d’état civil aujourd’hui retraité, avait raconté cette cérémonie – une des 13 000 qu’il a eu l’occasion de célébrer – dans nos colonnes le 10 décembre 2011: «L’ambassade de Suisse à Londres m’adresse un dossier duquel il ressort qu’un certain David Jones a fait les formalités pour se marier à Lausanne. A côté de son nom, il est inscrit «Bowie», et sous profession, «chanteur». Plutôt amateur de musique classique, je n’avais jamais entendu parler de Ziggy Stardust. Pour me faire une opinion, je suis allé chez les disquaires de la place, et mon inquiétude n’a fait qu’augmenter. S’il venait affublé comme sur les pochettes de disques, ce serait l’émeute à la Palud! La semaine précédant le mariage, j’ai assisté devant ma télé à la diffusion d’un concert organisé au stade de Wembley en l’honneur de Freddie Mercury, auquel David Bowie participait. J’ai été subjugué par sa prestation et son habillement. J’étais quelque peu rassuré.

Le jour du mariage, le fiancé arrive seul sur la place de la Louve, habillé en jeune cadre dynamique (complet foncé, chemise blanche, cravate). Quant à sa fiancée, la mannequin somalienne Iman Mohamed Abdulmajid, elle descend directement la rue de la Mercerie accompagnée de deux amies, les témoins. Je les attends avec une interprète, le mariage devant être célébré en anglais.



Une note de l’avocat m’ayant fait part du désir du fiancé de voir le mariage conclu en toute confidentialité – tant sa fiancée que lui souhaitaient que ce moment soit le leur et à personne d’autre –, j’avais prévu qu’aucun autre mariage ne soit fixé ni immédiatement avant ni immédiatement après. Quand les fiancés sont entrés dans la salle, j’étais dans un état second. Lui étant troublant avec ses yeux vairons (ndlr: en réalité la star a les deux yeux bleus, mais à la suite d’un coup de poing reçu lors d’une bagarre, sa pupille gauche est restée en état de dilatation permanente, d’où l’aspect noir de l’iris); quant à elle, la réputation de sa beauté n’était pas usurpée selon mes propres modestes critères.

Mondialement connus l’un comme l’autre, les fiancés m’ont confirmé qu’ils voulaient absolument que leur engagement mutuel soit vécu en toute sérénité et loin des médias. Cette cérémonie intime (six personnes dans la salle: les fiancés, les deux témoins, l’interprète et moi) m’a beaucoup touché car les intéressés y avaient accordé une importance et une ferveur incroyables. Cerise sur le gâteau, l’épouse, à la fin de la cérémonie, m’a sauté au cou et m’a embrassé. Elle avait des étoiles dans les yeux. Quant à moi, j’en ai aussi lorsque je me remémore la scène.»

Galerie photo

David Bowie est décédé, les hommages se poursuivent

David Bowie est décédé, les hommages se poursuivent Le chanteur David Bowie est mort le 11 janvier à l'âge de 69 ans après une bataille de 18 mois contre un cancer.

Articles en relation

David Bowie est mort

Carnet noir Le génie anglais s'est éteint des suites d'un cancer qui aura duré 18 mois. Plus...

David Bowie, touche-à-tout visionnaire

Portrait Le rockeur, mort hier d'un cancer à 69 ans, a su allier musique populaire et expérimentations pour s'affirmer comme l'une des plus grandes pop stars de tous les temps. Plus...

Les hommages pleuvent après la mort de Bowie

Musique La planète musicale était en émoi après la mort de David Bowie. Florilège des réactions. Plus...

Bowie venu des étoiles

Disque La lumière noire de «Blackstar» irradie une fin d’année sur tous les fronts pour la plus absente des icônes pop. Plus...

Le générique d'une série TV composé par Bowie

Télévision Le chanteur britannique a signé le générique d'une série policière qui s'inspire du gang des Pink Panthers. Le réalisateur, Johan Renck, est aux anges. Plus...

Galerie photo

Les hommages à Bowie sur la planète Twitter

Les hommages à Bowie sur la planète Twitter Les stars comme les quidams ont rendu hommage à leur façon sur les réseaux sociaux à David Bowie.

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 3

Le Brexit, paru le 25 juin.
(Image: Valott) Plus...