Dépistage gratuit d'infections sexuellement transmissibles

SantéDes tests gratuits seront proposés aux homosexuels durant le mois de mai.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: JODY AMIET - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les dépistages de la syphilis, de la chlamydia et de la gonorrhée seront gratuits au mois de mai pour les hommes ayant des rapports avec des hommes (les HSH), la population la plus touchée par ces infections sexuellement transmissibles (IST). Aujourd’hui, en Suisse, un HSH sur quatre serait porteur d’une IST méritant un traitement.

Des centres partenaires dans tous les cantons romands participent à cette action menée par l’Aide suisse contre le sida. Sur Vaud, en plus des antennes Profa et du Checkpoint, des dépistages seront proposés hors murs, à Lausanne, au parc du Denantou, au Pink Beach, au Trafick et au GT’s. L’Aide suisse contre le sida déplore une augmentation constante, depuis plusieurs années, du nombre de diagnostics pour ces infections bactériennes.

Le préservatif permet d’éviter la transmission du VIH mais il ne réduit que partiellement le risque pour les autres IST. «Le dépistage reste la meilleure stratégie pour mettre fin à l’endémie», relève Florent Jouinot, coordinateur romand. «Si les règles du safe sex sont très efficaces pour le VIH, elles le sont moins pour d’autres IST, explique-t-il. Des bactéries peuvent se transmettre lors de tout rapport sexuel: fellation ou cunnilingus; pénétration anale ou vaginale, même si le préservatif est utilisé; masturbation réciproque; sex toys…»

Le plus souvent, les symptômes sont si discrets qu’ils passent inaperçus. «Seul le dépistage de toutes les parties du corps impliquées dans la sexualité (gorge, pénis, vagin, anus) permet de savoir si on est porteur ou non», explique Florent Jouinot. Sans conséquences si elles sont diagnostiquées et traitées rapidement, les IST bactériennes non soignées peuvent entraîner des complications graves et augmenter le risque de contracter le sida.

Les bénéficiaires de cette campagne pourront en profiter pour faire un dépistage du VIH et évaluer leur situation vis-à-vis des hépatites A, B et C. (24 heures)

Créé: 20.04.2017, 19h58

Infos

Liste des lieux de dépistage sur www.DrGay.ch/starman.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les Suisses dindons de la farce du roaming, paru le 24 juin
(Image: Valott) Plus...