«Il est vraiment chou. Ça reste mon petit bébé!»

LausanneUn dragon de Komodo a mordu une soigneuse du Vivarium de Lausanne jeudi dernier. La jeune femme a été soignée au CHUV.

Soigneuse au Vivarium de Lausanne, Frederike Bienert a été mordue jeudi par un reptile dont elle s’occupait.

Soigneuse au Vivarium de Lausanne, Frederike Bienert a été mordue jeudi par un reptile dont elle s’occupait. Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«C’est un jeune varan. Il doit encore apprendre ce qu’il a le droit de croquer ou pas.» Frederike Bienert a beau avoir été mordue par un dragon de Komodo, elle reste une professionnelle passionnée. Gardienne d’animaux au Vivarium de Lausanne, elle a dû faire face aux aléas de son métier, jeudi dernier, lors du nettoyage de l’enclos de Naga. Le reptile, un mâle de 4 ans, lui a infligé deux morsures, à une main et à une jambe, qui l’ont envoyée au CHUV jusqu’à vendredi. Heureusement, même si le reptile est venimeux, les blessures sont peu profondes et l’état de la jeune femme n’a pas inspiré de grave inquiétude après deux jours sous surveillance. Mais, surtout, depuis sont lit d’hôpital, c’est elle qui fait son mea culpa.

«Il est vraiment chou. Ça reste mon petit bébé!»

«Le matin, il est calme, et j’ai l’habitude de m’approcher et de le caresser. Là, il est venu vers moi et il m’a sentie intensément. Puis il a levé la patte.» Ce geste inhabituel a poussé Frederike Bienert à se tourner pour saisir un bâton afin de repousser l’animal. Ensuite, tout a été l’affaire d’un faux mouvement. Voyant une main de sa gardienne entrer dans son champ de vision, Naga l’aurait attrapée, avant de s’en prendre à une jambe qui tentait de l’éloigner. «Je lui ai fait un peu trop confiance», concède la jeune femme, qui, pourtant, n’en veut pas une minute à son protégé: «Il est vraiment chou. Il reste mon petit bébé.»

Irrité par l’odeur du sang?

«Un jeune mâle de cet âge est comme un petit chien qui n’arrive pas encore à se gérer», explique, quant à lui, Michel Ansermet, directeur du Vivarium. Il livre son analyse de l’incident: «La soigneuse revenait de vacances. Elle s’est comportée comme d’habitude, avec beaucoup d’affection, mais le reptile avait sans doute besoin d’un temps d’adaptation.»

Comme l’explique Frederike Bienert elle-même, outre le faux mouvement, un autre déclencheur pourrait être le fait qu’elle avait ses règles ce jour-là. «L’odeur du sang a pu provoquer un état d’irritation chez l’animal», avance Michel Ansermet, qui a connaissance d’un zoo en Espagne qui interdit l’enclos des dragons de Komodo aux femmes qui ont leurs menstruations. Au Vivarium, si deux soigneuses sont en particulier chargées de prendre soin de Naga, aucun incident de ce genre ne s’était produit jusqu’ici. (24 heures)

Créé: 02.08.2015, 17h05

Galerie photo

Un dragon de Komodo s'est installé au Vivarium

Un dragon de Komodo s'est installé au Vivarium Naga, un mâle âgé de deux ans, est le premier représentant de son espèce à vivre en Suisse.

Le varan Naga

Le dragon de Komodo Originaire d’Indonésie, il peut atteindre plus de 3 mètres pour 70 kilos, ce qui fait de lui la plus grande espèce de lézard.

Une espèce rare Classés dans la catégorie «vulnérables» par l’Union internationale pour la conservation de la nature, les dragons de Komodo comptent 6000 individus, selon le WWF.

Naga Arrivé au printemps 2014, Naga est l’une des attractions du Vivarium de Lausanne. Il mesure 2 mètres et pèse 28 kilos.

Articles en relation

Le dragon du Vivarium a volé dans le jet de Constantin

Lausanne Naga, un varan de Komodo âgé de deux ans, est le premier représentant de son espèce à vivre en Suisse. Il s'est installé au Vivarium de Lausanne après avoir atterri à Sion dans le jet prêté par le président du FC Sion. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les Suisses dindons de la farce du roaming, paru le 24 juin
(Image: Valott) Plus...