La Une | Mercredi 3 septembre 2014 | Dernière mise à jour 00:00
Recherche

L’EPFL développe les lunettes du futur, capables d’intégrer votre Smartphone

Par Caroline Zuercher. Mis à jour le 04.10.2012

Le prototype développé à Lausanne permet de lire les informations sur les verres tout en gardant la vision «habituelle»

Le prototype de lunettes «augmentées» mis au point par l’EPFL. La caméra est utilisée comme un œil artificiel, devant lequel une lentille de contact a été installée

Le prototype de lunettes «augmentées» mis au point par l’EPFL. La caméra est utilisée comme un œil artificiel, devant lequel une lentille de contact a été installée
Image: ?ALAIN HERZOG

Imaginez-vous au Colisée à Rome. Vous voyez l’amphithéâtre sous sa forme actuelle, mais aussi celui qu’a découvert en l’an 80 l’empereur Titus. Et vous pouvez même assister à la reconstitution, en trois dimensions, d’un combat de gladiateurs.

Utopique? Eh bien non! Cela devrait bientôt être possible grâce à des lunettes magiques mises au point par l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL).

La météo, son agenda, un SMS ou un itinéraire… A terme, le prototype développé à Lausanne permettra de consulter toutes les informations contenues dans un Smartphone. Son fonctionnement? Un miniprojecteur est placé sur la branche de ces lunettes «augmentées», et les verres munis d’un revêtement holographique transparent font office d’écran.

Deux images à la fois
Pour assurer une vision haute définition, l’EPFL utilise une lentille de contact fonctionnant comme des lunettes à double foyer. Au centre, la petite focale permet de voir les images projetées à quelques centimètres. Celles-ci apparaissent en transparence, par-dessus les paysages habituels.

«Vous verrez les deux à la fois, résume Christophe Moser, professeur associé à l’EPFL et responsable du projet en Suisse. Et si l’appareil est éteint, votre vue sera normale.» Tout cela ne fait-il pas trop d’informations? «Des chercheurs américains (ndlr: son équipe travaille avec l’Université de Californie, basée à San Diego) étudient la capacité du cerveau à tout emmagasiner, répond-il. Mais n’oublions pas que certaines voitures sont déjà munies d’un GPS qui projette l’itinéraire sur le pare-brise.»

Les chercheurs planchent aussi sur une version sans lentilles de contact, qui offrirait toutefois des images de moins bonne qualité. Dans son option complète ou pas, le dispositif pourrait être commercialisé dans deux à cinq ans, et devrait coûter quelques centaines de francs. Et s’il imagine mal un automobiliste l’employer, Christophe Moser envisage déjà «mille et une applications»: «L’utilisation la plus probable se fera dans les jeux vidéo. Il y a aussi le tourisme. Et un conférencier pourrait voir son texte défiler devant ses yeux ou un piéton être guidé sans sortir son smartphone.»

Google également
Les recherches sur la «rétine augmentée» sont menées depuis une vingtaine d’années. Aujourd’hui déjà, des informations sont projetées sur les visières de certains pilotes de chasse. L’intérêt commercial du système a toutefois augmenté avec l’apparition de miniprojecteurs laser (d’une taille de quelque cinq millimètres sur dix).

Une firme israélienne mène elle aussi des recherches dans le domaine, et Google a annoncé ce printemps le lancement de son appareil. Sa version, toutefois, est un peu différente de celle de l’EPFL. Les informations n’apparaissent pas au centre du champ de vision mais sur le côté. Les gladiateurs, par exemple, ne pourraient donc pas se battre au cœur du Colisée. (24 heures)

Créé: 04.10.2012, 07h15

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 824 124, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Service clients CP 585 - 1001 Lausanne