Des militants déversent du faux sang dans un McDonald’s

LausanneL’antenne Suisse de l’association 269Life Libération Animale a manifesté vendredi dernier dans le fast-food de la rue Saint-Laurent. La police a dû intervenir.

Un exemple de pancarte des manifestants.

Un exemple de pancarte des manifestants. Image: 269 Life Libération Animale

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«La viande n’est rien d’autre que le cadavre d’un animal assassiné». C’est l'un des textes que les clients de la chaîne de restauration rapide ont pu lire vendredi dernier, lorsqu’une dizaine de militants de l’association 269Life Libération Animale ont débarqué dans le McDonald’s de la rue Saint-Laurent à Lausanne.

Pendant que certains manifestants se tenaient immobiles en arborant leurs pancartes face aux clients de l'établissement, d’autres ont aspergé le sol du restaurant d’un mélange d’eau et de colorant rouge. «C’était dans le but de rappeler le sang des animaux exploités et assassinés par Mac Donald’s», explique Elisa Keller, déléguée suisse de l’association antispéciste et abolitionniste, qui compte environ 500 membres entre la France, la Belgique et la Suisse.

Après une première tentative infructueuse des employés du restaurant pour mettre fin à l'action des militants, la police a dû intervenir afin de sortir les manifestants du McDonald's. Ils seront dénoncés à la justice car la manifestation n’était pas autorisée. McDonald's a décidé de porter plainte, tout comme une mère de famille dont la fille a été blessée au cours de la manifestation.

(24 heures)

Créé: 16.05.2017, 18h48

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Face à la concurrence étrangère et la chute des prix de l'électricité, l'industrie hydroélectrique suisse est à la peine. La question de son soutien sera au menu du Conseil national la semaine prochaine
(Image: Bénédicte) Plus...