Plaidoyer pour des places de jeu près des magasins

LausanneLes élus de la capitale appellent de leurs voeux davantage d’espaces pour les enfants dans l’hyper-centre.

La nouvelle place de la rue Pré-du-marché, créée au printemps dernier.

La nouvelle place de la rue Pré-du-marché, créée au printemps dernier. Image: FLORIAN CELLA/A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Lors de sa dernière séance de 2016, le Conseil communal de Lausanne a rompu une lance en faveur de l’accroissement du nombre de places de jeu tout au centre de la ville. Le plénum devait traiter de deux postulats écologistes, l’un demandant des espaces nouveaux au centre (Valéry Beaud), l’autre des cafés assortis d’espaces-jeu, comme cela se fait à Berlin (Sophie Michaud Gigon).

La capitale n’est pas avare de tels endroits, mais elle en manque dans sa partie la plus urbaine, dans l’hyper-centre. Pour Valéry Beaud, il s’agit d’offrir aux familles qui habitent les quartiers commerçants un endroit de plein air pour leurs enfants: «Pourquoi ne pas en créer une à la place Pépinet?» s’enthousiasme-t-il.

Sophie Michaud Gigon plaide, quant à elle, pour des cafés mieux équipés à l’adresse des enfants. Elle verrait bien que dans le cahier des charges des restaurants en lien avec la Ville figure à l’avenir un «espace enfants». L’idée est bien accueillie à gauche comme à droite. La PLR Florence Bettschart-Narbel y voit la possibilité de créer des lieux attrayants «et pas seulement pour les familles». C’est aussi un plus au centre-ville pour les clients des commerces.

Inquiétudes quant à l'usage «parallèle»

Le PLR n’est cependant pas unanime. A l’instar d’Alix Olivier Briod, certains y voient des dépenses en plus alors que ce genre d’aménagements n’arrête pas de se développer à Lausanne: «Il y en a une nouvelle à la place du Tunnel et à Beaulieu-Jomini!» Le Parti libéral conservateur s’inquiète pour sa part de ces espaces qui n’accueillent pas que des enfants. Pierre Oberson décrit les saletés que l’on peut y trouver et témoigne être voisin d’une place où il y a de l’activité la nuit.

Malgré ces réticences, le Conseil a accepté à une très large majorité de renvoyer les deux postulats à la Municipalité. En son nom, Florence Germond a fait valoir que l’aménagement de ces espaces publics avait aussi pour but de faire reculer l’insécurité en ville, comme cela a été imaginé au parc de la Brouette, à Chauderon, où le deal semble céder la place aux jeux des enfants. Enfin, la municipale a souligné le réel «enjeu» qu’il y avait à créer davantage de place de ce type, y compris dans l’hyper-centre. (24 heures)

Créé: 06.01.2017, 12h09

Articles en relation

Une place de jeux pour réunir handicapés et valides

Espace vert A Lausanne, l’aire pour enfants du chemin de la Cigale propose des infrastructures adaptées aux chaises roulantes. Une première. Plus...

Les tape-culs d’antan sont en voie de disparition!

Lausanne Les autorités préfèrent désormais que les têtes blondes s’amusent de manière ludique et historique. Plus...

Une des plus belles places de jeux pousse à Sauvabelin

Lausanne En marge de la renaturation du lac, une des plus imposantes aires de jeu de la Ville est en chantier. Ouverture en décembre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

La vague vintage qui déferle n'épargne pas l'électronique de loisir. Du mythique téléphone portable Nokia 3310, réédité en version modifiée, à la console de jeux NES, que Nintendo a ressortie l'an dernier, en passant par le Polaroid, les gadgets cultes de «l'époque» se multiplient et s'arrachent.
(Image: Bénédicte) Plus...