Le premier café végétalien de Lausanne remet le couvert

CommerceLe Veganopolis rouvre ses portes mardi après plusieurs mois de fermeture.

Camille Piot et Mehdi Salhi, les gérants du Veganopolis, à l'avenue des Bains.

Camille Piot et Mehdi Salhi, les gérants du Veganopolis, à l'avenue des Bains. Image: ODILE MEYLAN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Cookies, burgers, forêt noire et paninis, tels sont quelques-uns des délices 100% végétaux qui raviront les papilles des clients dès la réouverture, mardi à 11 h, du Veganopolis Café, à l’avenue des Bains 4C à Lausanne, sous le parc de Milan, dans la descente vers Bellerive.

Pour mieux repartir

Camille Piot et Mehdi Salhi, cogérants du premier café végétalien de la ville, inauguré en 2015 puis fermé à la fin de l’été dernier après une petite année d’activité, admettent s’être laissés dépasser par les événements. «Lorsque nous avons repris ce local, nous nous sommes dit qu’on réussirait à ouvrir le café d’abord et à gérer l’administratif au fur et à mesure. La clientèle était bien là, mais il est devenu difficile de la satisfaire pleinement car nous avions pris du retard administratif. Nous avons préféré fermer quelque temps pour repartir sur de bonnes bases.»

Les horaires ont été élargis pour accueillir davantage de gourmands durant la pause de midi, et les plats du jour seront plus souvent renouvelés.

Offre étoffée

L’offre de produits bio a, elle aussi, été étoffée: «Les véganes cherchent à exclure toute forme d’exploitation animale, mais il nous semble évident de vouloir aussi être les plus cohérents possible au niveau de l’origine bio, équitable et locale des produits, expliquent les gérants. C’est un vrai défi, surtout parce que nous tenons à proposer des menus à des prix vraiment raisonnables et des plats variés.»

Le Veganopolis Café s’est aussi donné pour mission de démontrer que la cuisine végétalienne n’est pas moins variée que celle de nos grands-parents. Mehdi Salhi avance au contraire que, poussé à découvrir de nouvelles saveurs, il a aujourd’hui une palette de recettes encore plus vaste qu’auparavant. Et Camille Piot d’ajouter: «Ce n’est pas de l’imitation, mais c’est un plaisir pour moi de parfois réinventer des recettes traditionnelles avec des ingrédients végétaliens, pour les proposer au café.»

Petite épicerie

Au Veganopolis Café, la diversité ne se trouve pas seulement dans l’assiette, mais aussi dans la petite épicerie qui proposera, outre les habituels thés et chocolats, des chewing-gums naturels biodégradables ou encore les fameux préservatifs de la marque Einhorn.

Autre nouveauté, une petite bibliothèque garnie d’ouvrages militants à emprunter ou à lire au café en sirotant un jus de fruits vaudois. (24 heures)

Créé: 09.01.2017, 10h36

Articles en relation

Le végétalisme a le vent en poupe à Lausanne

Alimentation L’offre de restauration végane se développe. Un take-away végétalien ouvrira ses portes en août. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 3

Faut-il opérer les gens qui naissent «intersexes»? Paru le 3 janvier 2017.
(Image: Bénédicte) Plus...