Des tilleuls annoncent le renouveau à la place de la Sallaz

LausanneLes gros travaux sur la partie sud de la place se sont clos par la plantation de quinze arbres emblématiques. Pour la partie nord, il faudra la fin de l'année.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Moment symboliquement fort ce vendredi matin dans les hauts de Lausanne: quelque 200 élèves du collège de la Sallaz ont recouvert de terre les pieds de quinze jeunes tilleuls plantés sur la partie sud de la place du même nom. Pour célébrer la fin du chantier, ou du moins de sa partie lourde, qui courait depuis plus d'une année.

Olivier Français, municipal lausannois des Travaux, Isabelle Lugon, doyenne responsable du collège, et l'architecte Philippe Béboux, ont eux aussi mis la main à la pelle. Des boissons attendaient les jardiniers du jour, sous la forme notamment de thé au tilleul. Et pour garnir les estomacs, un boulanger de la place avait concocté des petits pains... en forme de feuille de tilleul.

«Ce que vous voyez aujourd'hui donne un aperçu de ce à quoi ressemblera toute la place,» a pour sa part déclaré Olivier Français. D'autres arbres de la même essence sont en effet attendus pour la partie nord, plus grande, probablement d'ici au début de l'automne. Et les travaux de réaménagement de cette seconde partie devraient se terminer à la fin de cette année.

Les chantiers ne s'arrêteront pas là, puisque des projets immobiliers sont en cours tant à l'ouest qu'à l'est de la Sallaz, avec au programme construction, démolition, reconstruction et rénovation de plusieurs bâtiments.

(24 heures)

Créé: 07.03.2014, 16h34

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 3

Faut-il opérer les gens qui naissent «intersexes»? Paru le 3 janvier 2017.
(Image: Bénédicte) Plus...