La Une | Jeudi 24 juillet 2014 | Dernière mise à jour 08:01
Corcelles-près-Payerne

Ils se mettent de nuit pour que l’Arbogne ne quitte plus son lit

Par Frédéric Ravussin. Mis à jour le 18.11.2012

Vingt-cinq hommes et femmes ont passé la nuit de samedi à dimanche au bord de la voie CFF à creuser une galerie souterraine. C’est par elle que les eaux excédentaires du ruisseau franchiront les rails pour rejoindre la Broye et éviter les inondations.

1/23 Chantier nocturne de détournement de l'Arbogne pour faciliter le passage des convois CFF de betteraves, dans la nuit de samedi à dimanche, à Corcelle-près-Payerne.
Christian Brun

   

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

De 18 h samedi à 6 h 08 dimanche matin 25 hommes et femmes se sont activés à Corcelles-près-Payerne, au bord de la ligne CFF Payerne - Fribourg. Leur but: creuser une galerie d’une quinzaine de mètres sous les rails et tout remettre en place pour que le premier convoi de betteraves puisse à nouveau emprunter la ligne peu après 6 h.

«Cette étape des travaux de dérivation de l’Arbogne vers la Broye est vraiment particulière. Notre planning est réglé comme du papier à musique et il n’est pas question que nous accusions la moindre minute de retard demain matin», souligne Ivan Corminbœuf, l’ingénieur qui dirige cette opération.

Fourmis ponctuelles
Au final, le chantier sera bouclé avec une demi-heure d’avance, mais à 18h20 samedi soir, l’ingénieur qui détaille les particularités de la «Nuit coup-de-poing» qui l’attend ne le sait évidemment pas encore.

Moins d’une heure plus tard - à 19h20 très précises - la ligne de contact est coupée. L’opération contre la montre peut réellement commencer. Son paroxysme est atteint à minuit quand l’imposante autogrue installée au bord des voies se met en branle. Il lui faut trois heures pour déposer sur le sol terreux de cette tranchée de 4 m de profondeur les sept éléments de béton préfabriqués au travers desquels les eaux excédentaires de l’Arbogne passeront pour franchir souterrainement les rails.

Si tout se passe comme prévu, ce canal de délestage de 6,5 km sera achevé d’ici à l’automne prochain. En détournant le surplus d’eau occasionnée par les crues, il doit permettre d’éviter que les Corçallins ne se réveillent les pieds dans l’eau comme cela a déjà été le cas à de nombreuses reprises. (24 heures)

Créé: 18.11.2012, 12h27

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 824 124, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Service clients CP 585 - 1001 Lausanne