La websérie interactive qui vous met dans la peau d'un espion

VaudBasée à Yverdon, la HEIG-VD a réalisé un thriller d'espionnage multimédia, fragmenté sur plusieurs plateformes internet. De nombreux jeunes se sont piqués au jeu.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une mystérieuse mallette se trouve au centre d'une traque suivie par des milliers d'internautes. Elle croise les destins d'Eli, (un journaliste dont le père est mort à cause de cette valise), de Lena et Alex (des agents de la Technical Information Agency (TIA)), de Dan (le méchant) suivi de sa horde de sbires cagoulés, sans oublier le surfeur du net qui se laissera prendre au jeu. Car la websérie TIA, soigneusement créée à Yverdon, s'apparente à un livre - interactif et transmédia - dont vous êtes le héros.

Cette aventure virtuelle, à classer entre James Bond et Les Experts, s'adresse principalement à la jeunesse. Et pour cause. La Haute École d’ingénierie et de gestion du canton de Vaud a conçu ce projet pour atteindre les adolescents. «Les jeunes n'ont pas toujours une vision très précise de ce que font les ingénieurs», explique Marie Sansonnens, chargée de projets en communication et développement institutionnel auprès de la HEIG-VD. Or, selon une étude faite par Economiesuisse en 2011, 15'000 ingénieurs faisaient alors défaut au pays.

Le Petit Poucet de la Toile

Savamment tissée, l'intrigue se décline sur plusieurs supports web. Diffusés sur YouTube, les épisodes vidéo et le clip du générique comptabilisent environ 8'000 vues. La fiction s'est aussi poursuivie sur les réseaux sociaux par le biais du personnage d'Eli. Des informations différenciées étaient publiées sur ses comptes Twitter, Instagram ou encore Facebook.

Ce dernier affiche toute une série d'énigmes que les fans de la websérie devaient élucider. «Les très jeunes (13-15 ans) ont été très intéressés par les déplacements physiques, constate Marie Sansonnens. Les plus âgés (15-18 ans) ont une façon différente de consommer.» Ils se sont montrés plus friands des six casse-tête proposés dans un second temps.

Une carte de visite pour la HEIG-VD

Cette deuxième série de missions visait à se familiariser de manière ludique avec les enseignements - tels que la sécurité de l'information, la photogrammétrie ou encore la thermotronique - dispensés à la haute école. Mais TIA représente aussi une belle vitrine pour cette dernière. Produit novateur en Suisse, la websérie transmédia s'appuie fortement sur la diffusion virale et les réseaux sociaux. «C'est la seule école qui enseigne ce genre de savoir», indique la collaboratrice scientifique.

Le projet transmédia s'est conclu mardi soir avec une cérémonie. Parmi la cinquantaine d’«agents» qui ont su résoudre toutes les énigmes, un vainqueur a été tiré au sort. Mais une interruption à la Anonymous s'est produite et Eli a déclaré se trouver en danger. La traque continue donc... Et, qui sait, peut-être qu'une nouvelle saison viendra compléter la websérie.

(24 heures)

(Créé: 14.01.2014, 19h56)

Articles en relation

Deux jeunes compères déclinent sur internet l'humour AOC Lavaux

YouTube Agés de 22 ans, Loïc Desfayes et Gianni Favero ont concocté trois épisodes comiques. Leur webserie se poursuivra dès juillet. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs

Publié le 25 avril.
(Image: Valott) Plus...