Plusieurs oppositions au projet de parc éolien à la vallée de Joux

Nord vaudoisEoljoux et ses sept éoliennes de 210m de haut ont suscité les oppositions de plusieurs associations de défense de la nature. La mise à l'enquête publique du plan partiel d'affectation se termine le 26 décembre.

Un photomontage publié par www.eoljoux.ch.

Un photomontage publié par www.eoljoux.ch. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Plusieurs associations s'opposent au projet de parc éolien à la vallée de Joux. La volonté de modifier le périmètre d'un secteur classé à l'Inventaire fédéral des paysages (IFP) afin d'implanter sept hélices est un des points les plus critiqués.

Le projet viole les grands principes, tels que la légalité, la proportionnalité et l'intérêt public prédominant, critique mercredi la fédération Paysage-Libre Vaud dans un communiqué. La mise à l'enquête publique du Plan partiel d'affectation se termine le 26 décembre.

Dans un argumentaire de 14 pages, la Fédération vaudoise pour une politique raisonnable de l'énergie et de l'aménagement du territoire détaille ses principaux griefs. Elle souligne surtout que le projet est situé à l'intérieur d'un périmètre de protection paysagère de niveau fédéral (IFP).

D'autres critiques sont avancées: les hélices compromettront la préservation du paysage, les études de vent et de production électrique sont insuffisantes, d'importants défrichements seront nécessaires. Les opposants dénoncent aussi la disproportion entre la production espérée d'électricité et l'incidence sur le paysage et la faune.

Dispositif essentiel

Comme Helvetia Nostra, ASPO-BirdLife, la Fédération suisse pour le paysage, Pro Natura a aussi fait opposition, indique de son côté Michel Bongard, secrétaire de la section vaudoise. «On n'admettra jamais» la remise en question de l'IFP qui est un dispositif essentiel pour la protection de la nature, assure-t-il.

La réponse de la Confédération est attendue sur ce point central. Vieux de 10 ans, Eoljoux prévoit l'«exploitation de sept éoliennes sur les alpages du Grand Plat de Bise et du Grand Plat de Vent, situés sur la commune du Chenit. Il penche actuellement pour des éoliennes d'environ 210 mètres de haut et une génératrice de 3 MW pour une production annuelle estimée à 60 à 65 millions de kWh. (ATS24 heures)

Créé: 24.12.2014, 13h41

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

«Tout n'est pas joué pour le 2e tour», paru le 29 avril 2017.
(Image: Valott) Plus...