La Une | Samedi 25 octobre 2014 | Dernière mise à jour 16:12
Culture

Une exposition spéciale pour les 250 ans du Musée d'Yverdon

Par Frédéric Ravussin. Mis à jour le 17.06.2014

Pour célébrer son quart de millénaire, l'institution a rassemblé 250 objets qu'il a disséminé tout au long de son exposition permanente.

1/11 Une expo spéciale pour les 250 ans de l'institution du musée d'Yverdon.
Patrick Martin

   

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

L’histoire d’Yverdon et de sa région, du néolithique à nos jours, c’est ce que le musée installé au château raconte depuis des siècles. Depuis très exactement deux cent cinquante ans, en fait. Un anniversaire que l’équipe en place a tenu à célébrer en mettant sur pied avec une cinquantaine d’archéologues, d’historiens, d’historiens de l’art et d’autres spécialistes une exposition particulière, ouverte depuis le week-end dernier.

250 objets pour un 250e ne réécrit pas l’histoire de l’institution. Mais il la souligne, en précise certains contours, complète son exposition permanente et l’enrichit en exposant des pièces habituellement enfouies dans les collections cachées du musée. «Une vingtaine d’objets ont été empruntés à des particuliers ou à d’autres institutions comme les Archives de la Ville d’Yverdon, la Bibliothèque publique, le Musée cantonal d’archéologie», précise France Terrier, directrice-conservatrice.

L'exposition est à découvrir jusqu'au 14 juin 2015, du mardi au dimanche, de 11h à 17h au château d’Yverdon. (24 heures)

Créé: 17.06.2014, 18h23

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment