La Une | Mercredi 16 avril 2014 | Dernière mise à jour 20:42
Technologie

Yverdon se branche sur le frigo du futur

Par Anetka Mühlemann. Mis à jour le 07.01.2013 4 Commentaires

Une start-up issue de la HEIG-VD cherche à mettre sur le marché un réfrigérateur plus écolo et moins énergivore. Les ménages pourraient être fournis d'ici cinq ans.

Le professeur Fouad Rahali, cofondateur de Clean Cooling Systems, explique le fonctionnement de <i>Cristal</i>.

Le professeur Fouad Rahali, cofondateur de Clean Cooling Systems, explique le fonctionnement de Cristal.
Image: OLIVIER ALLENSPACH

Comment ça marche?

Le froid magnétique résulte de l’interaction entre un alliage de terres rares et deux aimants. Lorsqu’il les traverse, ce matériau chauffe. Dès qu’il sort du champ magnétique, il refroidit. A ce stade, il entre en contact avec de l’eau (à 20°C) qui, à son tour, voit sa température baisser jusqu’à 4°C. C’est ce liquide, en circuit fermé, qui influence ensuite la température du frigo. A noter encore que, si l’eau entre dans le secteur de l’alliage chauffé, l’appareil peut générer du chaud.

Le principe de base n’est pas foncièrement nouveau. L’effet magnétocalorique a été découvert vers la fin du XIXe siècle par Emil Warburg. Ce physicien allemand s’était rendu compte que la température du fer augmentait sous l’influence d’aimants. Ce n’est qu’un siècle plus tard qu’Osmann Sari s’y est intéressé. «Le froid n’existait pas comme matière de recherche au niveau de l’office fédéral», se souvient l’ingénieur. Les premières expériences permettaient de faire osciller le thermomètre d’à peine 0,1 degré par passage, contre 3 aujourd’hui.

Le système est perfectible. Les travaux menés à la HEIG-VD ont conduit au dépôt de huit brevets. D’autres devraient encore suivre, annoncent les chercheurs.

Enfermée dans un énorme caisson hermétique et reliée à une batterie d’instruments de mesure, Cristal est porteuse d’un grand espoir. Ce prototype de laboratoire de la Haute école d’ingénierie d’Yverdon (HEIG-VD) pourrait donner naissance à des générations de frigidaires d’un genre nouveau. Ses vertus? Pratiquement silencieux, le nouveau système de refroidissement est plus écologique, puisqu’il ne contient aucun gaz à effet de serre. En plus, la consommation d’électricité serait réduite de moitié.

Ces promesses reposent sur dix ans de recherche fondamentale, menée par le professeur Osmann Sari sur le froid magnétique (lire ci-contre). Une installation à base d’aimants, de terres rares et d’eau permet de remplacer le traditionnel compresseur à gaz des frigos. Face au potentiel de cette découverte, la HEIG-VD a donné l’impulsion pour le convertir en produit commercial. Cela passe par une start-up baptisée Clean Cooling Systems (CCS).

Recherche de fonds
Mais entre les chercheurs et le marché, il y a un gouffre. Il faudra 4 millions de francs et trois ans pour se lancer. Cette étape permettra de peaufiner le produit pour répondre à des contraintes de taille et de coût. Une somme globale de 10 millions de francs est nécessaire pour lancer la production. Avant de faire le grand saut dans le monde des affaires, via les vitrines réfrigérées professionnelles. «On est obligé de passer par un marché de niche», indique Fouad Rahali.

Viendra ensuite le tour des particuliers qui, dans 4-5 ans, pourront se procurer un frigo fonctionnant au froid magnétique. «On n’est qu’au début d’une grande aventure», conclut Osmann Sari. (24 heures)

Créé: 07.01.2013, 13h57

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

4 Commentaires

Diane Mars

07.01.2013, 14:40 Heures
Signaler un abus 13 Recommandation 4

Heu... avec des terres rares, je suis pas sure, niveau écologie :°(... Répondre


Fabienne Guinnard

08.01.2013, 07:53 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 1

Terres rares, pour le moment c'est surtout dans les milliards de smartphones qu'elles se trouvent.....laissons les ingénieurs développer leur système de froid magnétique avant de juger. Répondre



Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 824 124, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Service clients CP 585 - 1001 Lausanne

Sondage

Vous offrez-vous des croisières sur les bateaux Belle Époque du Léman?




Sondage

Où achetez-vous votre pain?