Montreux: 42 plaintes pénales déposées durant le Jazz

FestivalLes plaintes enregistrées par la police concernent surtout des blessures, des menaces et des vols. Les drogues de synthèse sont en augmentation.

La 51e édition du Montreux Jazz Festival a attiré quelque 230'000 festivaliers.

La 51e édition du Montreux Jazz Festival a attiré quelque 230'000 festivaliers.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Si la dernière soirée de la 51e édition du Montreux Jazz Festival a été entachée samedi par des bagarres entre jeunes, la police dit tirer un bilan sécuritaire positif. Dans un communiqué publié ce lundi, elle se félicite d'avoir enregistré «quelque 42 plaintes pénales, dont 3 brigandages, 3 vols à l’arraché, 10 vols à la tire, 7 vols simples, 4 dommages à la propriété et 15 lésions corporelles et menaces.»

A noter tout de même qu'en 2016, elle en avait enregistrées 38, soit quatre de moins que cette année. Il s'agissait alors majoritairement de vols à la tire et de vols simples.

La police est surtout satisfaite du fait qu'elle a mis sur pieds, comme les années précédentes, un dispositif coordonné entre tous les acteurs de la sécurité. Pilotés depuis le Centre d’engagement et de coordination (CECo) situé dans les locaux de Police Riviera à Clarens, les différents partenaires de la sécurité ont travaillé de concert. Il s’agit notamment des agents de Police Riviera, du détachement judiciaire de la Police cantonale vaudoise, formé d’inspecteurs et de gendarmes, du SDIS Riviera, de la Protection civile Riviera, des services sanitaires, des organisateurs du MJF, de l’entreprise Securitas et des différents services communaux concernés. Le détachement judiciaire et un détachement de Police Riviera, chargés des interventions en cas d'infractions, étaient présents quotidiennement sur le site de la manifestation.

Augmentation des drogues de synthèse
En marge des bagarres, 48 personnes ont fait l’objet d’une dénonciation pour des infractions aux dispositions du Règlement général de police intercommunal. Onze interdictions de site ont également été délivrées.

A noter aussi que 126 personnes dont 3 mineurs ont été dénoncées pour infraction à la Loi fédérale sur les stupéfiants. Les contrôles ont permis la saisie de plus de 117 grammes de marijuana, de 27 grammes de haschisch, de 11 comprimés d’ecstasy, de près de 16 grammes de cocaïne et de 30 grammes d’amphétamine et de 9 stupéfiants liquides. La police constate a cet égard une augmentation des drogues de synthèse par rapport aux années précédentes.

Prévention
Le dispositif jeunesse mis sur pied par la Commune de Montreux a été axé sur la prévention au niveau de la Montreux Jazz Young Planet et sur la réduction des risques avec le dispositif PROD (Présence, réaction, observation, dialogue). Le Montreux Jazz Young Planet a attiré en moyenne 150 jeunes par soir.

Subordonnée à Police Riviera, la Protection civile Riviera a parqué approximativement 35’900 véhicules durant toute la durée de la manifestation, soit environ 4’780 de moins qu’en 2016. Les organisateurs constatent avec satisfaction un comportement des festivaliers qui privilégient de plus en plus les transports en commun au détriment des véhicules individuels, notamment ceux provenant de la région qui profitent de la gratuité des transports publics VMCV.

Un feu de casserole
Le SDIS Riviera était présent durant toute la période de la manifestation. Il a vu, entre autres, près d’une cinquantaine de sapeurs-pompiers effectuer pas moins de 680 heures de permanence dans le 2m2C. Aucun événement majeur n’est à déplorer hormis un déclenchement de détection incendie causé par un feu de casserole, maîtrisé par le personnel de cuisine. Des alarmes techniques ont en outre été déclenchées par un monte-charge défectueux dans la soirée du 2 juillet.

Le service sanitaire de la manifestation a pris en charge pas moins de 1’281 personnes, dont plus de la moitié provenant des membres du staff de l’organisation (737). Les interventions constituent principalement des cas dits de «bobologie», soit pour des plaies superficielles, des maux de tête, des maux de gorge ou des syndromes grippaux. La majorité des cas ont été traités sur site. (24 heures)

Créé: 17.07.2017, 17h12

Articles en relation

«Ces bagarres sont regrettables mais ce n'était pas une émeute»

Montreux Le syndic Laurent Wehrli déplore les événements qui ont marqué la dernière nuit du festival de jazz et mené à quinze arrestations. Mais il les relativise en partie. Plus...

Le Montreux Jazz s’achève en demi-teinte

Bilan La 51e édition du Festival peinera à trouver l’équilibre financier, malgré la bonne tenue de ses innovations. Plus...

A vos papilles au Montreux Jazz Festival!

Bons plans Magret de canard, viande grillée ou pain perdu? «24heures» a testé cinq stands du Montreux Jazz. Plus...

«24 heures» vous guide à travers les festivals

Musique Notre webdoc «Festivaud» vous accompagne pour mieux vivre les quatre grands rendez-vous estivaux vaudois: Caribana, Montreux Jazz, Paléo et Rock Oz’. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...