Des résidences pour seniors vont rajeunir la plaine de l'Orbe

UrbanismeUn ancien hangar, en zone industrielle, est visé par un projet de 55 à 60 appartements protégés pour personnes âgées, à Orbe. Ce complexe, comprenant un centre médical, doit voir le jour en 2019.

Cet ensemble résidentiel et parapublique est projeté au pied de la colline historique d'Orbe. Il doit voir le jour d'ici 2019, et compter 55 à 60 appartements protégés pour seniors. Le projet est devisé à 40 millions de francs.

Cet ensemble résidentiel et parapublique est projeté au pied de la colline historique d'Orbe. Il doit voir le jour d'ici 2019, et compter 55 à 60 appartements protégés pour seniors. Le projet est devisé à 40 millions de francs. Image: Fehlmann architectes

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un nouveau complexe ultramoderne de deux bâtiments longitudinaux de quatre à cinq étages devrait remplacer un vieux hangar au bord de l’Orbe d’ici 2019, au pied de la colline sur laquelle trône la cité historique. Le tout s’étend sur 3000 m2, l’investissement étant devisé à une quarantaine de millions de francs.

Rive droite, ce nouveau projet de la Commune et du groupe Orllati, promoteur et propriétaire de la parcelle, a été présenté mercredi soir à la population. Et ce deux ans après l’épisode du fameux référendum du quartier Gruvatiez-En Lavegny, ce vaste projet de 1200 habitants et 200 emplois à 250-300 millions, prévu d’ailleurs à deux pas de Rive droite. Ce dernier risque toutefois de ne pas connaître un parcours aussi contesté que Gruvatiez.

Tout pour séduire

Tout d’abord parce qu’il semble avoir tout pour séduire: cet ensemble sera presque entièrement réservé à une soixantaine d’appartements protégés pour seniors, de 2,5 à 3,5 pièces, tandis que le rez accueillera des services (pharmacie, permanence médicale…). Ce complexe est planifié avec une passerelle piétonne reliant les deux rives. Le tout devrait ainsi apporter une complémentarité avec le reste du secteur: un centre de traitement et de réadaptation est attendu sur les parcelles de Gruvatiez ouest et une école primaire est évoquée pour la parcelle voisine. Bref, de quoi atteindre la mixité générationnelle.

Ce projet répond aux standards One Planet Living du WWF, qui utilisent l’empreinte écologique comme outil de mesure de la durabilité. Par ailleurs, ce complexe devrait générer peu de trafic, assurent les promoteurs. Chavornay avait précisément contesté le projet Gruvatiez au Tribunal en raison de la hausse potentielle du trafic sur cet axe routier régional.

Orbe espère surtout frapper un joli coup urbanistique. En manque de surfaces à bâtir, elle va demander au Canton de pouvoir utiliser cette parcelle – une des dernières zones industrielles encore valorisables de la commune – pour ses logements protégés en insistant sur le volet prestations de service du projet.

En termes de procédure toujours, l’Exécutif compte déposer prochainement une demande préalable d’implantation au Canton, avant de passer, en cas d’approbation, directement à la mise à l’enquête du projet définitif. Il n’y aurait dès lors pas de passage devant le Législatif communal.

«C’est un vrai pôle médical qui se dessine dans cette zone, s’est réjoui le syndic, Henri Germond. C’est un premier pas vers plus de logements protégés ou adaptés, dont nous manquons cruellement. Nous devons anticiper notre politique du logement et non plus devoir la rattraper.» De quoi faire l’unanimité? Mercredi, les Urbigènes semblaient en tout cas convaincus. Les plus âgés demandaient s’il était déjà possible de s’inscrire. Pour d’autres, c’est l’aspect esthétique du projet qui posait problème. L’architecte du groupe Orllati assure toutefois avoir travaillé sur le principe de l’intégration du projet, avec des édifices allongés afin de ménager la vue sur le centre historique.

«Ces toits plats et ces blocs en face des vieux moulins, il faudra s’y habituer», glissait une habitante. Des moulins classés, qui sont également visés par un projet de revalorisation du même promoteur. Celui-ci est en sus propriétaire des silos voisins, en fonction jusqu’en 2021. (24 heures)

Créé: 15.04.2017, 17h51

Articles en relation

«Il faut que La Croix d’Or reste le cœur d’Orbe»

Vie locale Changement de tenancier au centre de la cité. Une figure d’Orbe cède sa place à une autre de Renens. Plus...

L’âme des vieux moulins d’Orbe est en péril

Orbe Ce témoin de l’histoire industrielle du canton fait l’objet d’un projet résidentiel. Ses occupants s’inquiètent. Plus...

Chavornay déboutée dans le projet Gruvatiez

Urbanisme La Commune avait recouru contre le PPA qui marque le développement de sa voisine Orbe. Plus...

Chavornay déboutée dans le projet Gruvatiez

Urbanisme La Commune avait recouru contre le PPA qui marque le développement de sa voisine Orbe. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les Suisses dindons de la farce du roaming, paru le 24 juin
(Image: Valott) Plus...