Les zombies défileront ce samedi à Yverdon

EpouvanteUne centaine de personnes déguisées en morts-vivants sont attendues samedi à Yverdon, pour participer à la première «Zombie Walk» de la ville

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Samedi après-midi, des zombies au teint pâle, les habits déchirés et maculés de (faux) sang, prendront possession du centre-ville d'Yverdon. Pendant deux heures (de 14h à 16h), des personnes déguisées en morts-vivants participeront à un jeu de rôle grandeur nature au cœur de la vieille-ville. Au risque de surprendre, voire d'effrayer les enfants et les personnes sensibles.

«Nous voulons surprendre la population un jour après la fête des morts (la Toussaint, le 2 novembre), en célébrant la fête des morts-vivants, rigole Isabelle Vallon, co-organisatrice de la première «Zombie Walk» d’Yverdon. Il y aura des personnes qui seront là pour rassurer et informer les gens. Cet événement est bon enfant. Nous veillerons à ce qu’il n’y ait pas de débordements.» L'affrontement final entre les chasseurs de zombies et les personnes contaminées aura lieu vers 15h30, sur la place Pestalozzi.

La police du commerce a donné son accord pour cette manifestation «Elle ne doit pas troubler l’ordre public, explique Vincent Audemars, chef de la police administrative. A mes yeux il s’agit surtout d’autodérision.» A savourer donc dès 14h dans les rues piétonnes de la ville. (24 heures)

(Créé: 31.10.2012, 16h30)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs

Publié le 28 janvier 2015
(Bild: Bénédicte) Plus...