L’Oculus Rift, le pari compliqué de Zuckerberg

Réalité virtuelleUn an et demi après leur arrivée sur le marché, les ventes de lunettes à réalité virtuelle peinent à décoller.

Mark Zuckerberg, fondateur et patron de Facebook, est convaincu que «la réalité virtuelle sera la prochaine révolution technologique et fera partie du quotidien de plusieurs milliards de gens». Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«La réalité virtuelle sera la prochaine révolution technologique et fera partie du quotidien de plusieurs milliards de gens.» Cette assertion, Mark Zuckerberg la défend depuis plusieurs années. Le fondateur et patron de Facebook, le réseau social aux deux milliards d’utilisateurs, y croit tellement qu’il n’a pas hésité en 2014 à mettre jusqu’à 3 milliards de dollars sur la table pour s’emparer de la société Oculus VR. Mais voilà, la réalité commerciale, et non virtuelle cette fois, apparaît bien en dessous des attentes originelles.

Les ventes du fameux Oculus Rift, ce casque à réalité virtuelle présenté en grande pompe au Consumer Electronic Show de Las Vegas en janvier 2016, peinent à décoller. Le discours du puissant homme d’affaires américain s’est d’ailleurs vite adapté. Dans une interview donnée à Business Insider, ce dernier confiait ne pas vraiment savoir combien de temps il faudra pour que l’écosystème autour de la réalité virtuelle se forme. «Cela pourrait prendre cinq, dix, voire peut-être quinze ou vingt années. Pour ma part, j’estime qu’il mettra une décennie à se transformer en marché de masse, comme cela fut le cas pour le smartphone.»

«J’estime que l’écosystème autour de la réalité virtuelle mettra une décennie à se transformer en marché de masse»

Pour la filiale de Facebook, la situation a empiré en début d’année, puisqu’elle a écopé d’une amende de 500 millions de dollars pour vol de technologie. Le procès infligé par la société Zenimax serait d’ailleurs à l’origine du départ, au printemps dernier, de Palmer Luckey, le cofondateur de l’Oculus.

Rabais de prix drastiques

Cette accumulation de contrecoups a contraint Mark Zuckerberg à revoir sa stratégie. En résonance certainement aux nombreuses critiques survenues dès le départ, Facebook a adapté le prix de son gadget. Après une première forte réduction au mois de mars, où l’Oculus Rift est passé de 798 à 598 dollars, le groupe américain vient de casser provisoirement le prix de son gadget. Durant les cinq prochaines semaines, l’Oculus Rift sera ainsi commercialisé pour la somme de 399 dollars. «Cette réduction ne doit pas être interprétée comme un signe de faibles ventes», a tenté de convaincre Jason Rubin, vice-président en charge des contenus pour l’Oculus.

A ce prix, l’Oculus Rift devient surtout plus abordable en comparaison du casque de son principal concurrent: la PlayStation VR de Sony. Commercialisé dès octobre 2016, l’objet s’est écoulé, en quatre mois, à plus de 900 000 unités (contre 243 000 Oculus). De quoi parvenir à dépasser les attentes de son propriétaire japonais. Aux yeux de la sphère d’analystes qui s’intéressent à cette technologie, les ambitions de Sony étaient toutefois jugées très prudentes, voire même trop modestes.

Couper dans les coûts

En termes de coûts, Facebook a également décidé de réduire drastiquement la voilure en renonçant notamment à une grande partie des 500 sites gratuits de démonstration mis en place aux Etats-Unis avec la collaboration de l’enseigne Best Buy. Il a surtout abandonné la production de contenu en fermant au mois de mars 2017 son Oculus Story Studio , une entité dédiée exclusivement à la production de films pour son casque de réalité virtuelle.

«Cette réduction des prix ne doit pas être interprétée comme un signe de faibles ventes»

Même si le groupe assure être prêt à mettre quelque 250 millions de dollars dans la production de contenu à l’aide de partenaires externes, ce choix interpelle, tant ce facteur sera clé pour parvenir à conquérir un public plus large. Or, actuellement, l’offre est jugée par un grand nombre d’observateurs comme largement insuffisante.

Pour le moment, il est encore difficile de savoir à quel point les mauvaises ventes de l’Oculus Rift et les réductions des dépenses en cours mettent en péril ou non les projets développés à Zurich. Pour mémoire, à la fin de l’année dernière, Facebook y avait en effet repris tout un projet baptisé Zurich Eye. Comptant une dizaine de chercheurs de l’Université de Zurich ainsi que de l’EPFZ, le groupe américain l’avait totalement intégré dans sa filiale Oculus.

Globalement, après l’euphorie des premiers jours, le doute s’empare de la sphère professionnelle active autour de la VR. Certains se demandent déjà si cette technologie parviendra à vraiment percer auprès du grand public de manière aussi importante que le smartphone ou la console de jeux. Quant à Mark Zuckerberg, l’empereur incontesté des réseaux sociaux, son couronnement dans l’univers de la réalité virtuelle semble loin d’être garanti. (24 heures)

Créé: 17.07.2017, 10h09

Articles en relation

Mark Zuckerberg: «L’heure de la réalité virtuelle est venue»

Interview Le créateur de Facebook nous raconte ses paris, espoirs et certitudes concernant l’avenir de l’humanité connectée. Plus...

Et si Facebook nous avait tous mis sur écoute?

Réseautage Un reportage américain affirme que la société de Mark Zuckerberg écoute nos conversations orales via le micro des smartphones. Plus...

Oculus reconnu coupable de vols de technologies

Facebook La société de réalité virtuelle doit 500 millions de dollars de dédommagements pour avoir volé des technologies à ZeniMax. Plus...

Facebook dévoile des accessoires pour Oculus

Réalité virtuelle Facebook a poursuivi jeudi son offensive dans la réalité virtuelle avec notamment un nouveau contrôleur baptisé «Touch». Plus...

Les lunettes du futur pour entrer dans la réalité virtuelle

Nouvelles technologies Après l'échec des «Google Glass» et les réticences liées aux données disponibles, le marché des montures du futur se réoriente. La réalité augmentée est privilégiée tant par Microsoft que l'Oculus Rift. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...