Le Château de la Roche vit une deuxième jeunesse

OLLON La forteresse médiévale a été primée pour les restaurations qui y ont été menées. Et est aujourd’hui plus vivante que jamais.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Raser le château de la Roche, huit fois centenaire, pour en faire un parking? Il y a une trentaine d’années, l’idée n’avait rien de saugrenu. Et pour cause: la vénérable forteresse avait piètre allure avec son toit éventré et ses façades mangées par les mauvaises herbes.

L’image contraste avec l’aspect actuel de l’édifice: restauré entre 1990 et 2010 pour 2,25 millions de francs, il connaît une seconde jeunesse. Concerts, conférences et expositions d’art y sont régulièrement organisés depuis 2004. La saison culturelle 2012 démarrera à la fin de ce mois.

Cette renaissance n’est pas passée inaperçue: en juin, l’Association et la Fondation du Château de la Roche ont reçu la «Distinction vaudoise du patrimoine», décernée par Patrimoine suisse.

Monument classé
La forteresse étant classée, il a fallu intervenir en respectant l’histoire du lieu. Architecte chargé des rénovations du château de Chillon durant une vingtaine d’années, Jean Nicollier a amené son expérience: «Nous avons opté pour une «non-restauration» pour garder une lisibilité du monument d’origine. Le visiteur doit pouvoir identifier les traces de notre intervention.» Pierres antiques et matériaux modernes (acier, béton, etc.) cohabitent aujourd’hui dans le bâtiment.

D’autres rénovations sont d’ores et déjà prévues: la création d’une passerelle pour relier la salle d’exposition à la partie ouest, aujourd’hui séparées, la pose de planchers mobiles dans la plus ancienne tour du château et l’aménagement des combles.

Aucun calendrier n’est fixé et les travaux se feront selon les besoins, indique André Fiaux, président de la Fondation du Château de la Roche, propriétaire du monument. (24 heures)

Créé: 01.09.2012, 12h20

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les Suisses dindons de la farce du roaming, paru le 24 juin
(Image: Valott) Plus...