Polymanga séduit toujours plus les jeunes amateurs de culture pop

MontreuxLe festival a réussi son pari: davantage de visiteurs et moins d’attente à l’entrée.

A la rencontre des papas de Pokémon
Vidéo: Romain Michaud et Cécile Denayrouse

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un bon millier de Pikachu, au moins un Joker, quelques Stormtroopers, des personnages issus des studios Disney et des hectares de peaux nues malgré le froid printanier. Voici en substance ce que l’on pouvait croiser lors des cinq jours de festivités niponisantes au 2M2C de Montreux. Un aréopage d’initiés qui s’est traduit du 13 au 17 avril par 42'300 tickets d’entrées écoulées, plusieurs kilos de maquillage, des kilomètres de tissus inventifs, des milliards de pixels, des quantités de boutons d’acné et des hectolitres de sueur adolescente, le tout répartis sur 18'000 m2.

Le cosplay, une passion pour les gamins ?

Sous la transpiration, la substantifique moelle du festival. Pancarte «free hugs» à l’appui, des centaines d’autoproclamés pourvoyeurs de câlins gratuits alpaguaient le chaland, avec toutefois une préférence assumée pour les festivalières jeunes et avenantes. La foule est réactive: le haut-parleur annonce une distribution de goodies à un stand? Une vague humaine se déploie et tend des mains fébriles vers les hypothétiques cadeaux. Les conférences publiques de stars comme Frankie Muniz, ex de la série Malcolm, ou celles de Youtubeurs émérites sont toutes prises d’assaut. Dans les (nombreuses) files d’attente, la jeunesse cause couture, ose parfois quelques mots en japonais, chante des génériques de dessins animés… Tout est mal ou peu indiqué, mais qu’importe, la marée adolescente semble s’y retrouver dans le bazar ambiant.

Les séances de dédicaces, comme celle de Junichi Masuda et Shigeru Ohmori, les heureux papas de Pokémon Lune et Soleil, s’apparentent à de véritables bains de foule. Plus loin, les vendeurs de peluches nippones ont le sourire aux lèvres. La culture pop a de beaux jours devant elle.

(24 heures)

Créé: 17.04.2017, 20h17

Articles en relation

[VIDEO] A la rencontre des papas de Pokémon

Jeux vidéos Lors de Polymanga 2017, 24heures a rencontré Junichi Masuda et Shigeru Ohmori, deux des concepteurs des jeux Pokémon, pour leur soumettre des questions de fans. Plus...

Le cosplay, une passion pour les gamins ?

Polymanga La cosplayeuse Cécile Oulevay bat en brèche ce cliché et raconte sa passion avant de représenter la Suisse, lundi, au concours international de Polymanga à Montreux. Plus...

Êtes-vous incollables sur la culture geek?

Quiz Julien Lepers revient à Polymanga, qui démarre jeudi, pour le «Quiz pour un geek». Testez vos connaissances sur quelques questions de l'an dernier. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les Suisses dindons de la farce du roaming, paru le 24 juin
(Image: Valott) Plus...