Premiers pas encourageants pour la géothermie à Lavey

EnergieLes premiers résultats des études techniques semblent satisfaire les investisseurs, annoncent les auteurs du projet de géothermie

(Image d'illustration)Les entreprises Daniel Willi et CSD Ingénieurs souhaitent forer à 3000?m de profondeur, à proximité des bains de Lavey, afin d’y puiser de l’eau à 100°.

(Image d'illustration)Les entreprises Daniel Willi et CSD Ingénieurs souhaitent forer à 3000?m de profondeur, à proximité des bains de Lavey, afin d’y puiser de l’eau à 100°. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le sol rocan recèle-t-il assez d’eau? Sera-t-elle assez chaude? Ces questions, les entreprises Daniel Willi et CSD Ingénieurs, qui ont repris le pilotage du projet de géothermie profonde à Lavey (AGEPP) au printemps dernier, se les posent depuis plusieurs mois. Il s’agit pour elles de forer à 3000 m de profondeur, à proximité des bains de Lavey, afin d’y puiser de l’eau à 100°. Celle-ci permettrait, selon les premières projections, de produire 7 gigawattheures, soit la consommation de 1600 ménages.

«Un chantier de cette ampleur comporte forcément des risques financiers, explique Pascal Helfer, responsable du département «environnement» de l’entreprise et chef du projet AGEPP. Il s’agit pour nous de convaincre les investisseurs en leur démontrant le potentiel du site.» Parmi les investisseurs figurent la société Holdigaz, EOS Holding, Romande Energie, Suisse Energie ou encore les Services industriels de Lausanne.

Projet redimensionné

Depuis le début de l’été, les auteurs du projet ont lancé plusieurs études portant sur la réalisation technique du forage, l’affectation du site, son exploitation et le financement de ce chantier. Les derniers montants articulés évoquaient un budget de 30 millions de francs et des aides fédérales et cantonales s'élevant respectivement à 1,25 million, 1,5 million pour Vaud et 200 000 francs pour le Valais. Le projet ayant été redimensionné, le coût global devrait vraisemblablement être inférieur, annonce Pascal Helfer.

«Les premiers résultats globaux sont positifs» et semblent convaincre les investisseurs, déclare le chef de projet. «Nous sommes désormais au clair sur les coûts de ce chantier. Il reste désormais des zones d'incertitude à éclaircir quant aux recettes et notamment quant à la participation des Cantons et de la confédération.» L’étude environnementale et, surtout, celle de la sismicité du site se poursuivent. (24 heures)

Créé: 05.10.2015, 16h48

Articles en relation

Le projet de géothermie de Lavey tient son chef

Energie La direction technique a été confiée à deux entreprises: Daniel Willi et CSD Ingénieurs. Elles ont quatre mois pour lever les dernières incertitudes. Plus...

Le projet de géothermie de Lavey a enfin bouclé son financement

Energie La société Holdigaz, à Vevey, amène les 5 millions de francs manquants et ses compétences en forage. Le chantier, le premier du genre en Suisse, pourrait débuter en 2015 après une multitude de renvois. Plus...

Le projet de géothermie à Lavey passe au vert

Chablais Un accord a été signé entre les Bains de Lavey et la société qui souhaite puiser une eau à 110°C pour alimenter des centaines de ménage en électricité et chaleur. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les villes font face aux canicules, paru le 23 juin
(Image: Bénédicte) Plus...