L’Audiovisuel suisse tourne la page dramatique de son aventure muséale

MontreuxSur décision de l’Autorité fédérale de surveillance, la fondation du Musée l’Audiorama, dont la collection a quitté récemment Territet pour Soleure, a été dissoute

La collection de l’Audiorama a quitté Territet pour Soleure.

La collection de l’Audiorama a quitté Territet pour Soleure. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«C’est malheureux pour la Suisse romande!» réagit François Ganière, désormais ex-président de la Fondation du Musée suisse de l’audiovisuel. La Fondation de l’Audiorama, dont une partie de la collection a quitté récemment Territet pour Soleure, a été dissoute, sur décision de l’Autorité fédérale de surveillance. «L’essentiel pour nous est d’avoir pu sauver les pièces les plus importantes, dont certaines étaient uniques au monde», poursuit François Ganière. Ce patrimoine n’aura néanmoins plus de musée exclusivement dédié.

La Fondation avait vu le jour en 1983, à l’initiative d’un groupe de pionniers dans le but de conserver et de mettre en valeur les témoins de l’histoire de la radio et de la télévision en Suisse, à partir des collections d’appareils de la Radio-Télévision Suisse Romande. Installé à Montreux, le Musée l’Audiorama s’était ouvert en 1992 dans l’ancien Grand Hôtel de Territet, avec le soutien de la Commune de Montreux.

Outre ses collections permanentes, il a présenté au fil des ans de nombreuses expositions thématiques et accueilli diverses manifestations. Sa collection était considérée comme l’une des plus importantes existantes dans ce domaine. Un groupe de spécialistes animait par ailleurs un «centre de compétences» reconnu pour ses activités de formation et de restauration.

«Ainsi se tourne une page marquante de l’histoire de l’audiovisuel en Suisse. Le conseil de fondation exprime sa reconnaissance à tous ceux qui l’ont fait vivre»

Cependant, confronté à des difficultés de financement et à la perte de plusieurs de ses soutiens institutionnels et des partenaires audiovisuels les plus concernés, l’Audiorama a dû fermer ses portes en 2011 à Territet. Mais la collection, victime de dégâts d’eau dans le bâtiment en 2012, y est restée en déshérence jusqu’en 2015. Le conseil de fondation a trouvé un nouveau lieu d’accueil pour une partie de la collection auprès du Musée Enter à Soleure, où elle peut être vue.

«Ainsi se tourne une page marquante de l’histoire de l’audiovisuel en Suisse, déplore François Ganière. Le conseil de fondation exprime sa reconnaissance à tous ceux qui l’ont fait vivre.»

Immeuble mis en vente

Pour Montreux, l’aventure de l’Audiorama, ou tout du moins celle du bâtiment qui l’abritait, n’est pas terminée. Propriétaire de l’immeuble, la Ville, qui ne peut pas le proposer à la location sans de gros frais, vu son état, l’a mis en vente, avec une option d’usage de la salle Sissi (impératrice d’Autriche). Le repreneur devra débourser plus de 15 millions de francs pour l’acquérir. Car le bâtiment, à la statique instable, doit être conservé dans sa forme et sa substance. Aucune intervention de restauration ne peut y être engagée sans une étude historique ou archéologique préalable, entre autres. Les travaux n’en sont pas moins urgents. (24 heures)

Créé: 15.05.2017, 19h15

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Le corps de Dali exhumé, paru le 21 juillet.
(Image: Bénédicte) Plus...