Les Charlots se multiplient en son Manoir

Corsier-sur-VeveyAvec 662 personnes costumées en vagabond, le record du monde est tombé à Chaplin’s World ce dimanche.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il se tient à l’écart sous l’auvent du Manoir de Ban, dans les hauts de Vevey. Et quand le speaker demande autoritaire aux personnes qui n’ont rien à faire sur la photo officielle de sortir du champ de son appareil, il s’enfonce un peu plus sous un arbre. Eugène Chaplin, 64 ans, cinquième des huit enfants de Charlie et Oona Chaplin, ne sera pas sur le cliché qui immortalise le record du monde du nombre de Charlots au même endroit, en ce dimanche de Pâques. C’était pourtant sa maison, son jardin et ses arbres jusqu’à ce qu’il les quitte en 2006. «Ma femme et mes jumelles seront sur la photo. Ce n’est pas pour moi», confie-t-il. Tant pis. Le record est officiellement homologué par un huissier: 662 personnes se sont costumées comme son père, le fameux vagabond avec canne, chapeau melon et moustaches!

Double anniversaire

La multiplication des Charlots a commencé une heure avant l’ouverture des portes du Chaplin’s World, à la double occasion de l’ouverture du musée au public il y a une année jour pour jour et de la naissance de Charlie Chaplin en 1889 à Londres. Partout où le regard se porte, les hommes, les femmes et les enfants à la canne ont envahi les lieux. Hasard de la vie: la petite Zoé fête aussi son anniversaire ce même jour. Elle est venue en voisine de Vevey. C’est la troisième fois. Mais c’est qui Charlot pour elle? «Cela lui rappelle les films à la Lanterne Magique. Il fait partie du patrimoine», explique sa maman. On se prend en photo sous les arbres. On immortalise l’instant.

Léa a 8 ans. Elle arrive tout droit de Genève avec ses deux sœurs, ses parents, un cousin, une cousine et son fiancé. «Charlot, c’est en noir et blanc, il n’y a pas de paroles mais c’est le cirque pour moi. J’aime», confie la fillette. C’est sa maman qui a confectionné les costumes pour toute la tribu. «Pour la plus petite, cela n’a pas été aussi facile que prévu.» Du haut de ses 2 ans, Elsa se tortille dans sa poussette. Elle aussi porte chapeau melon, canne et moustache.

«Il est encore tellement d’actualité»

Brigitte et Irène ont traversé le lac. La tante vient de Thonon. la nièce de Macon. «On est surtout là pour s’amuser. On adore Charlie Chaplin. Il est encore tellement d’actualité quand on repense à son film Le dictateur, par exemple. Et le travail à la chaîne existe toujours, comme la société de consommation», énumère Brigitte. Pour Irène, Charlot est surtout un remède de longévité. «Aujourd’hui, il faut rire si on veut vivre longtemps. Merci à lui.»

Retour dans les jardins pour le fameux record du monde. «C’est un rêve qui nous poursuit depuis un bon moment, confie Jean-Pierre Pigeon, directeur général de Chaplin’s World. Selon le Guinness Book, jusqu’à aujourd’hui, le record était un rassemblement de 250 personnes. Des Irlandais ont essayé de le battre, mais ils n’étaient finalement que 185», poursuit-il.

«Mon père déplace toujours les foules! C’est d’ailleurs le but de ce musée: se rappeler du combat qu’il menait contre la société, mais toujours en affichant un brillant optimisme.»

Les centaines de Charlots prennent place à l’intérieur d’une étoile tracée au sol. Face au lac. Eugène Chaplin le discret sourit. «Mon père déplace toujours les foules! Je crois que jamais cela ne s’arrêtera. C’est d’ailleurs le but de ce musée: se rappeler de lui, du combat qu’il menait dans ses films et dans la vie contre la société, mais toujours en affichant un brillant optimisme.»

(24 heures)

Créé: 16.04.2017, 16h13

Articles en relation

La vie de Chaplin en noir, blanc et rose arrive sur scène

Théâtre La tournée romande d’«Un certain Charles Spencer Chaplin» débute mercredi à Yverdon. Critique. Plus...

Charlie Chaplin pourrait acheter le Manoir de Ban

Dans la «Feuille d'Avis de Lausanne» Le 20 décembre… 1952: indésirable aux Etats-Unis, l’acteur et cinéaste apprécie la quiétude de la Riviera vaudoise. Plus...

Le musée Chaplin’s World cartonne

Corsier-sur-Vevey Jean-Pierre Pigeon, directeur de l'institution ouverte à Corsier à la mi-avril, tire un bilan très positif des premiers mois d’activité. Interview. Plus...

Du génie de Chaplin à l'univers de Charlot

Webdocumentaire A l’occasion de l’ouverture du musée Chaplin’s World, 24 heures a imaginé une immersion dans la vie et l’œuvre de l’un des plus géniaux créateurs du septième art. Levée de rideau sur l’homme et l’artiste. Plus...

Chaplin est entré au musée

Inauguration Chaplin’s World, qui célèbre le génie de l’artiste et évoque la vie de l’homme, a ouvert ses portes ce week-end à Corsier-sur-Vevey. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 3

Faut-il opérer les gens qui naissent «intersexes»? Paru le 3 janvier 2017.
(Image: Bénédicte) Plus...