Cinquante gymnastes virevoltent entre le ciel et le Léman

MontreuxSpectaculaire, le premier WateRings contest, concours aux anneaux balançants, a connu un franc succès samedi.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’enchaînement de figures est rapide et précis, la sortie spectaculaire. Pour certains gymnastes, elle se termine par un plongeon discret, pour d’autres, par une imposante gerbe d’eau.

Samedi, lors du premier WateRings contest de Montreux, une cinquantaine de gymnastes ont redécouvert leur sport sous un angle nouveau. Un ponton de bois a été dressé sur la rive du Léman, au bas du marché couvert. Et sur cette plate-forme, un portique de 6m muni d’anneaux a été dressé.

«Les anneaux balançants se pratiquent plutôt en salle, explique Benjamin Vurlod, responsable médias du concours. Le fait d’être au-dessus du lac modifie la donne: les participants ont 1,50m de chute en plus.»

Pas facile d’adapter son enchaînement à cet espace inhabituel. Mais la présence d’un «coussin» d’eau de 5m de profondeur pour les réceptionner donne des idées aux athlètes. «On ne risque pas de grosses blessures, observe Daniel Oechslin, membre de la société FSG Chardonne-Jongny. On peut prendre un peu plus de risques, essayer d’autres choses.»

Savoir prendre des risques

Un seul gymnaste a connu une mésaventure lors des qualifications, samedi après-midi: «Il s’est offert un beau plateau, raconte Benjamin Vurlod. Mais rien de grave.»

La phase finale encourage la prise de risque: «Elle est directement éliminatoire. Le participant doit choisir entre proposer un enchaînement classique qu’il maîtrise parfaitement ou alors opter pour des figures plus compliquées, au risque de rater sa réception», détaille le membre du comité, qui salue le niveau élevé du concours.

«On note uniquement la sortie, précise Benjamin Payot, responsables des juges du concours. On observe la «propreté», la précision, l’entrée dans l’eau. Et des points s’ajoutent en fonction de la complexité de l’enchaînement.»

Tous sont des sportifs aguerris, mais plusieurs d’entre eux ont eu l’occasion de tourner en compagnie du Cirque du Soleil en 2013. «Les anneaux balançants sont une discipline exclusivement suisse, poursuit Benjamin Vurlod. Ce cirque est donc venu les recruter dans notre pays.»

Ce sport jouit d’une bonne cote en terres vaudoises: un Veveysan – Alexis Talon – remporte le concours et devance l’Yverdonnois Justin Delay.

De retour en 2016

Le public ne s’y est pas trompé et a largement répondu présent pour ce concours d’un genre nouveau, malgré le violent orage de samedi soir et la pluie de dimanche. «Ça s’est joué à la minute près, souffle Benjamin Vurlod. Le dernier finaliste sortait de l’eau lorsque l’avis de tempête a été déclenché. Mais durant toute la journée de samedi, la rive était noire de monde. On rentre dans nos frais (les organisateurs articulent un budget de 65'000fr., ndlr) uniquement grâce à l’affluence du samedi.»

C’est donc décidé: le WateRings contest fera son retour en 2016. «Nous avons encore beaucoup d’idées pour proposer de nouvelles animations au public», annonce le gymnaste. (24 heures)

Créé: 09.08.2015, 10h37

Articles en relation

Cabrioles aux anneaux ce week-end sur le lac

Inédit Des gymnastes aguerris exécuteront des figures aux anneaux balançants avant de plonger dans le lac à Montreux. L’événement s’annonce très spectaculaire. Plus...

Des gymnastes feront de folles cabrioles sur le Léman

Acrobaties Des sportifs de la Riviera préparent un événement inédit mêlant anneaux balançants et plongeon au cœur de Montreux. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Swiss veut la retraite des pilotes à 62?ans
(Image: Bénédicte) Plus...