La Une | Jeudi 30 octobre 2014 | Dernière mise à jour 15:58
Valais

Gitans à Muraz: «En les laissant agir ainsi, on les incite à revenir»

Par Raphaël Delessert. Mis à jour le 29.07.2012 52 Commentaires

Les gens du voyage qui occupaient un champ de Muraz (VS) depuis une semaine ont laissé les lieux dans un état déplorable. Grosse colère

1/36 Hier, près de 250 personnes se sont rassemblées près du champ occupé par les gens du voyage. Le conseiller national Oskar Freysinger a promis d'intervenir à Berne cet automne
Chantal Dervey

   

Le mariage

Le mariage des gitans se déroule sans heurts

Le mariage des gitans se déroule sans heurts
Agés de 15 et 16 ans, les mariés ont célébré leur union samedi après-midi.

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

Derrière les épis brisés, l’odeur est proprement insoutenable. Le champ de maïs qui jouxtait le campement de caravanes a lui aussi fait les frais du passage des gitans: les excréments jonchent le sol. «Le maïs est foutu», gronde Simon Turin.

C’est sur le champ de cet agriculteur de Muraz (VS) que des gitans de France, d’Allemagne ou d’Italie sont venus célébrer un mariage samedi après-midi. Les gens du voyage ont levé le camp ce dimanche, en fin de matinée, comme ils l’avaient promis. En revanche, ils ont laissé le champ et ses abords dans un état pitoyable. Verres brisés, bidons d’huile, couverts en inox, papiers et emballages divers, bouteilles vides, cartons de pizza… Devant la grande cantine blanche louée pour l’occasion et sur laquelle flottent des drapeaux suisses, on trouve même un poisson rouge mort et une douille de fusil de chasse. L’herbe est piétinée, voire, en certains endroits, carrément labourée par les pneus de voitures. Et partout flottent des relents d’urine et de déjections.

Peu avant midi, Michel Turin, le fils du paysan, constate l’ampleur des dégâts. «Il n’y a pas que ce terrain qui est touché, tous les champs aux alentours ont été souillés.» Principale crainte: que le bétail contracte la cysticercose bovine, infection provoquée par un ver solitaire de l’homme.

Les gitans se sont acquittés de 5500?francs à titre de location. L’argent sera versé aux Turin ces prochains jours et ne couvre évidemment pas le préjudice subi.

Sur le coup de 13 h, un rassemblement de soutien à l’agriculteur réunit 250?personnes sur un grand parking. Il y a beaucoup de jeunes, mais aussi des agriculteurs voisins, des gens du village et des politiques.

«En laissant agir ainsi ces gens avec une belle impunité, on les incite à revenir», avertit le conseiller national Oskar Freysinger, avant de promettre d’intervenir à ce sujet sous la Coupole fédérale cet automne.

«On est impuissants. On ne peut strictement rien faire à part nettoyer derrière eux», réagit Sandra, venue de Vionnaz, le village voisin. La jeune femme n’utilisera finalement pas les gants et les sacs poubelles achetés pour l’occasion. «Nous avons décidé de ne pas procéder au nettoyage du champ. Car c’est à l’Etat qu’incombe cette responsabilité», assène Guillaume Vanay, l’un des fers de lance du mouvement de soutien aux Turin.

(24 heures)

Créé: 29.07.2012, 18h10

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

52 Commentaires

Marie-Louise Vuffray

29.07.2012, 19:07 Heures
Signaler un abus 151 Recommandation 1

Oui Oscar,on attend que tu interviennes fermement au CN car c'est inadmissible de pourfendre ainsi la générosité des suisses et surtout de lèser un paysan dont les champs sont leur gagne-pain.Ayons enfin une tolérance zéro vis-à-vis de ceux qui n'ont aucun respect de nos citoyens, de la nature et des animaux (contagions par les excréments).C'est tout simplement dégeulasse.(excusez-moi pour ce mot) Répondre


André Brülhart

29.07.2012, 19:07 Heures
Signaler un abus 122 Recommandation 1

Et voilà, ces gens du voyage ne respectent rien et se fouttent de nous.... alors c'est à l'Etat qui a permis celà de faire nettoyer ce champ et surtout de mettre tout en oeuvre dans un bref délai (pas dans quelques années) pour faire changer nos lois (restrictives pour les citoyens qui paient des impôts et complément laxistes pour qui ces étrangers qui ont souillé nos prairies). C'est scandaleux.. Répondre



Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 824 124, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Service clients CP 585 - 1001 Lausanne