Le PLR conteste l’emplacement du futur collège intercommunal

VilleneuveLes libéraux-radicaux privilégient l’étude d’autres parcelles, notamment une à Noville, avant que le choix final ne soit arrêté.

le périmètre choisi à l'unanimité par les cinq municipalités est le grand carré gris à droite. la halle contigüe sera détruite.

le périmètre choisi à l'unanimité par les cinq municipalités est le grand carré gris à droite. la halle contigüe sera détruite. Image: Chantal Dervey/Archives

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La présentation du futur collège intercommunal par les municipalités des cinq communes du Haut-Lac (notre édition du 9 mai) a fait réagir. Principalement des Villeneuvois, car le site choisi pour le complexe scolaire se trouve à la Tronchenaz. Ils se sont manifestés d’abord sur les réseaux sociaux, puis au Conseil communal. Pour rappel, l’établissement intercommunal scolarisera dans 30 classes plus de 600 enfants résidant à Villeneuve, Noville, Rennaz, Roche et Chessel. Son ouverture est prévue d’ici cinq ans. Il comprendra aussi une unité d’accueil pour enfants ainsi qu’une nouvelle halle polyvalente à caractère culturel et sportif. Le coût du projet oscille entre 30 et 35 millions de francs.

Le débat, non pas sur la nécessité d’ériger un collège mais sur son emplacement, a donc été rapidement lancé sur Facebook. Avec une question: «Etes-vous pour ou contre le morcellement de la zone sportive et de loisirs de la Tronchenaz, au profit d’un nouveau collège?» Pour l’heure, le sondage n’a pas mobilisé les foules. La controverse s’est prolongée jeudi soir sur les bancs de l’organe délibérant. Le PLR, par la voix d’André Baumann, a développé une interpellation.

Un des griefs avancés: «L’emplacement se situerait hors des voies d’accès, créant un important problème de circulation sur une petite route en cul-de-sac et inaccessible par les transports publics.» La Municipalité, qui répondra en détail par écrit le mois prochain, a néanmoins souhaité apporter des éclaircissements. «C’est en effet le point faible du projet, reconnaît la syndique, Corinne Ingold. Mais nous avons des pistes pour coordonner l’acheminement des élèves. Par ailleurs, je rappelle que la ligne de bus 201 sera prolongée près de ce secteur. Des zones de dépose-minute et de rebroussement des deux côtés de l’Eau Froide seront créées.»

Assainissement nécessaire?

D’après le PLR, le sous-sol de la parcelle, qui est une ancienne décharge, devra être assaini profondément. «Faux, rétorque l’édile. Deux études menées en 2016 concluent qu’un assainissement du sous-sol n’est pas nécessaire. Le Canton l’a confirmé.» Quant à l’affirmation du PLR selon laquelle «la zone sportive de la Tronchenaz serait amputée», Corinne Ingold affirme que «toutes les activités actuelles resteront et que la partie dévolue au tennis s’agrandira».

Néanmoins, le PLR propose que le collège soit construit sur une parcelle à Noville, en bordure de la route cantonale, plus adaptée, selon lui. La syndique a rappelé que toutes les parcelles potentielles ont été étudiées. «A l’unanimité des 25 municipaux concernés, le choix s’est arrêté sur la Tronchenaz car l’espace présente le moins d’inconvénients et le plus d’avantages.» (24 heures)

Créé: 19.05.2017, 19h21

Articles en relation

Une partie du voile levée sur le futur collège intercommunal du Haut-Lac

Villeneuve Le nouvel établissement devrait ouvrir d’ici cinq ans à la Tronchenaz. 30 classes au maximum sont prévues, pour un coût de 30 à 35 millions. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Swiss veut la retraite des pilotes à 62?ans
(Image: Bénédicte) Plus...