La Revue, biennale, affiche presque complet

La Tour-de-PeilzPour sa 9e édition, la troupe a intégré de jeunes talents qui font mouche. Même la «Boélande de cœur» Jacqueline de Quattro assistera à l’une des 23 représentations.

«Boélande de cœur», Jacqueline de Quattro a signé un message dans le programme de la Revue et elle assistera à l’une des 23 représentations

«Boélande de cœur», Jacqueline de Quattro a signé un message dans le programme de la Revue et elle assistera à l’une des 23 représentations Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le choix de cette ville ne doit rien au hasard. Son côté immobile, qui vous donne le cafard, est un terreau fertile pour amuser les gens. Et c’est pas tous les ans qu’on rit, qu’on fait la foire. Alors, préparez-vous c’est le grand soir. On va booster cette ville!» Sur un air de Starmania, voici la promesse qui ouvre la biennale Revue de La Tour-de-Peilz.

Au programme de ce Dé-tour vers le futur, évidemment, des gags qui égratignent les politiciens. Les Boélands reconnaîtront leur syndic à ses lunettes toujours portées sur le front. Ou la conseillère communale Anne-Marie Arnaud à sa frénésie à faire signer toutes sortes de pétitions.

Mais les habitants «banlieusards» de La Tour-de-Peilz ne sont pas épargnés non plus, décrits comme des «fossiles accoudés au comptoir», au Men’s Bar et à L’Etrier – des bistrots de la ville – mais aussi au port. Là, «c’est pas les plongeurs qui coulent mais l’alcool». «Nous sommes une commune viticole, comme tant d’autres dans le canton, sourit Gérald Gay, président du comité, auteur et comédien dans la Revue. Au port, le soir, surtout à la belle saison, il y a toujours 4 ou 5 membres du sauvetage en train de boire un verre devant leur local.» Les spectateurs apprendront que l’administration communale a pris les paris pour savoir quels municipaux seraient élus au 1er tour. Mais le montant du gain, ainsi que le gagnant (le secrétaire municipal Pierre-André Dupertuis) sont en revanche «inventés», précise Gérald Gay.

«Au port, le soir, surtout à la belle saison, il y a toujours 4 ou 5 membres du sauvetage en train de boire devant leur local»

A la recherche de nouveaux acteurs motivés, la troupe a déjà intégré de jeunes talents. Telle Eloïse Vodoz (qui a fait ses classes au Théâtre des Trois-Quarts, à Vevey), vraiment très drôle quand elle imite Cristina Cordula, relookeuse de la TV, commentant les retournements de veste de candidats tels que Pierre Chiffelle, Ted Robert ou Claude-Alain Voiblet.

«Nos sketchs doivent plaire aux Boélands et aux habitants des communes environnantes», souligne Gérald Gay. Jacqueline de Quattro, «Boélande de cœur» qui signe un message dans le programme de la Revue, a annoncé sa venue. Il reste quelques places pour admirer notamment les beaux costumes futuristes.


La Tour-de-Peilz, Théâtre du Château Jusqu’au sa 1er avril. Rés.: 021 944 20 57 (24 heures)

Créé: 16.03.2017, 11h38

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 3

Faut-il opérer les gens qui naissent «intersexes»? Paru le 3 janvier 2017.
(Image: Bénédicte) Plus...