La Tour-de-Peilz investit pour économiser l’énergie

La Tour-de-PeilzLa Municipalité veut optimiser l’éclairage public et réduire la facture électrique du complexe des Mousquetaires

La Municipalité demande un crédit de 90 000 fr. pour installer le dispositif LEC, stabilisant le courant à 210 Volts, sur le complexe des Mousquetaires (collège, salle de gym, piscine et salle des Remparts. Cela permettra d'économiser près de 9000 fr. par an et d'augmenter la durée de vie des appareils électriques.

La Municipalité demande un crédit de 90 000 fr. pour installer le dispositif LEC, stabilisant le courant à 210 Volts, sur le complexe des Mousquetaires (collège, salle de gym, piscine et salle des Remparts. Cela permettra d'économiser près de 9000 fr. par an et d'augmenter la durée de vie des appareils électriques. Image: Gérald Bosshard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Cela nous a pris une olympiade, car il y avait des procédures en cours.» Alain Grangier, syndic de La Tour-de-Peilz, a expliqué hier pourquoi il a fallu quatre ans à l’Exécutif pour répondre au postulat de Jean-Yves Schmidhauser (PS), qui demandait d’améliorer l’éclairage public.

«Nous n’avons pas tenu les délais pour répondre, car nous ne savions pas trop comment aborder ce sujet», a dit Victor Béguelin, chef du Service de l’urbanisme. «Des législations ont changé, à commencer par l’interdiction, en 2015, de l’importation des sources lumineuses à vapeur de mercure, a précisé Alain Grangier. Sans compter qu’à l’époque, on ne parlait pas autant des LED.»

Après analyse, plus du tiers de l’éclairage public de la commune doit être renouvelé (21% sont vétustes et 14% à changer). La Municipalité prévoit de débourser 2,5 millions sur 10 ans, soit 100 000 fr. par an d’investissement et 150 000 fr. annuels prélevés sur le fonds pour les énergies renouvelables.

Grâce à ces modifications de l’éclairage, l’économie annuelle sur l’achat d’énergie serait de 27 000 fr., sans compter une diminution (non chiffrée) des charges d’entretien du nouveau matériel. Parallèlement, la Municipalité a répondu à la motion de l’élu Christian Anglada (Les Verts), pour diminuer la consommation d’électricité grâce au LEC (Lighting Energy Controller). «Il s’agit d’un brevet appartenant à la société Lexen, établie à Forel», a souligné Taraneh Aminian, municipale du Développement durable. Ce dispositif stabilise la tension à 210 V, ce qui permet des économies.

Après analyse, installer un tel stabilisateur induirait un retour sur investissement intéressant uniquement au complexe des Mousquetaires (collège, salle de gym, piscine et salle des Remparts). La Municipalité demande un crédit de 90 000 fr. pour économiser près de 9000 fr. par an et augmenter la durée de vie des appareils électriques. (24 heures)

Créé: 17.03.2017, 09h51

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Face à la concurrence étrangère et la chute des prix de l'électricité, l'industrie hydroélectrique suisse est à la peine. La question de son soutien sera au menu du Conseil national la semaine prochaine
(Image: Bénédicte) Plus...