Vevey veut mieux baliser sa politique sur Facebook

Réseaux sociaux«Quel cadre prévaut sur les pages des services de la Ville», demande le PLR? Le municipal Jérôme Christen est visé

Jérôme Christen est connu pour être très actif sur les réseaux sociaux (ici sur l’une de ses pages privées). Le PLR demande toutefois un cadre clair pour les pages officielles de la Ville.

DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Ville de Vevey s’interroge sur sa façon de communiquer sur les réseaux sociaux. Le PLR s’est chargé de relancer le débat lors du Conseil communal du 9 mars dernier. Il pointe du doigt un manque de clarté, avec une question en filigrane: pourquoi certains services disposent-ils d’une page Facebook et d’autres non? «Pour moi, la page officielle de la Ville suffit, lance Patrick Bertschy (PLR). Pour le reste, je ne vois pas pourquoi des dicastères ont une vitrine que d’autres n’ont pas.»

L’allusion fait notamment référence à une page de la Direction de l’urbanisme, de la mobilité et du développement durable, et à une autre de la Direction des espaces publics. Celles-ci rendent compte d’informations officielles ou pratiques sur leurs thématiques respectives et sont sous la responsabilité du municipal Jérôme Christen (Vevey Libre). «Mais je ne m’y exprime que très rarement, précise ce dernier. Je laisse ce travail à mes services.»

Vevey compte deux autres pages officielles, la première dédiée au service de géodonnées Cartoriviera et la seconde au Secteur animation jeunesse. Elles sont issues des services de Lionel Girardin, municipal socialiste de la Jeunesse. Enfin, la page officielle de Vevey affiche les communiqués et informations pratiques mis en ligne par le chargé de communication et le Bureau de l’information.

Champion de Facebook

Ce n’est pas un hasard si les pages labellisées «Vevey» sont issues des services des deux membres de l’Exécutif les plus actifs sur la Toile. La syndique Verte Elina Leim­gruber et Etienne Rivier (PLR) y sont peu actifs. Michel Agnant (Vevey Libre) en est même absent.

A contrario, Jérôme Christen y est connu pour sa loquacité et son plaisir à commenter les prises de position d’internautes relatives à ses dossiers, même si les piques ont baissé en intensité depuis que le conseiller communal et député a fait son retour à la Municipalité. «Mais je m’exprime volontiers, explique-t-il. J’estime être dans mon rôle. Du moment que je suis interpellé, je me sens en droit de répondre, avec la juste mesure.»

Jérôme Christen est aussi à l’origine d’un certain nombre de pages sur des thématiques veveysannes, cantonales ou autres. «Construire Vevey, avec vous et pour vous» est notamment suivie par 6155 «amis». D’où parfois une sensation de confusion au sein du public entre ses prises de position personnelles et municipales. Et quelques grincements de dents chez ses adversaires politiques, qui plus est en période électorale.

«Je ne me bats pas contre Jérôme Christen, prévient toutefois Patrick Bertschy. C’est sa passion, il fait bien ce qu’il fait, même si je ne suis pas toujours d’accord avec lui. La question est: quelle ligne adopter, et qui fait quoi et comment? Soit tous les services disposent d’une page avec des règles communes, soit personne. Quitte à fermer les pages existantes.»

Nouvelles pages gelées

En tant que chef des Systèmes d’information, Lionel Girardin ne souscrit pas à cette dernière affirmation: «L’important est de cerner où Facebook peut être utile.» Quitte à remettre en question l’existant. Au sujet de la page «Animation jeunesse», issue de ses services, Lionel Girardin admet par exemple ne pas être sûr que Facebook soit le meilleur moyen de toucher les ados, qu’on retrouve davantage sur les réseaux Instagram et Snapchat. «Par ailleurs, je trouve dommage qu’on y annonce uniquement des manifestations sans les faire vivre. Au final, la page compte 700 abonnés, ce qui est faible.»

Rien à redire par contre sur la nécessité de fixer un cadre, aujourd’hui inexistant, à la communication de Vevey sur les outils numériques, même si «la priorité va à la refonte du site Internet», ajoute-t-il ( lire ci-contre). Une réflexion est en cours. En attendant ses conclusions, la Municipalité a gelé depuis fin novembre la création de toute nouvelle page Facebook «sans l’aval préalable du collège exécutif».

(24 heures)

Créé: 20.03.2017, 07h09

«Deux guerres de retard»

Pour Lionel Girardin, municipal des Systèmes d’information, la priorité en matière de politique d’information passe avant toute chose par la refonte du site Internet de la Ville (www.vevey.ch).

«Ce sera un chantier costaud, nous avons deux guerres de retard!» lance-t-il sans ambages.
L’élu ne veut plus seulement d’un site d’information, mais rêve d’un site de prestations où la cyberadministration, en quelques coups de clic depuis chez soi, serait reine.

«L’objectif de mise en ligne est l’été 2018, mais c’est très ambitieux! Il faut au moins quelque chose de plus adéquat d’ici à la Fête des Vignerons de 2019.»

Le principe de base sera une ramification du site, constamment actualisée pour coller aux besoins des usagers et éviter les pages qui stagnent. «Bien sûr, cela présuppose des ressources énormes et je ne me fais pas d’illusions: nous ne pourrons pas les trouver à l’interne. Il faudra très probablement externaliser.»

La Ville a prévu 150 000 fr. pour réaliser le nouveau site.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

De nombreux enfants et adolescents assistaient au concert d'Ariana Grande, délibérément visé par l'attaque, selon la première ministre Theresa May. La plus jeune victime s'appelait Saffie Rose Roussos. Elle avait 8?ans.
(Image: Bénédicte) Plus...