La solitude accélère la mort des fourmis

AnimauxUne équipe de l’UNIL apporte une explication au dépérissement qui gagne ces insectes sociaux lorsqu’on les isole.

Isolées, même avec suffisamment de nourriture, les fourmis <i>Camponotus fellah</i> ne vivent en moyenne que six jours.

Isolées, même avec suffisamment de nourriture, les fourmis Camponotus fellah ne vivent en moyenne que six jours. Image: UNIL

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Que fait une fourmi lorsqu’on la place seule dans une boîte? «On sait depuis quelque temps que, lorsqu’ils sont isolés, les individus d’espèces sociales comme les abeilles et les fourmis vivent moins longtemps que lorsqu’ils sont au sein d’un groupe, déclare le professeur Laurent Keller, du département écologie et évolution de la Faculté de biologie et de médecine de l’Université de Lausanne. Ce qu’on sait moins, c’est pourquoi.»

Un groupe de scientifiques sous sa supervision se sont donc livrés à une expérience de laboratoire avec des spécimens de Camponotus fellah, une fourmi d’assez grosse taille que l’on retrouve dans le bassin méditerranéen. Les biologistes, dont la doctoresse Akiko Koto, qui a quitté Lausanne depuis, ont réparti les fourmis dans des boîtes contenant un, cinq ou dix individus. En dehors de cela, tous avaient accès à la même nourriture et au même environnement.

Leurs résultats viennent d’être publiés dans la revue scientifique anglo-saxonne Behavioral Ecology and Sociobiology. Et, s’ils confirment le phénomène, ils montrent surtout que – alors que les insectes, seuls ou en groupe, ont tous accès à la même nourriture et l’ingèrent tous – les fourmis isolées de leurs congénères n’arrivent pas à la digérer de manière normale.

«On voit aussi qu’elles ont tendance à sortir du nid et à marcher un peu partout de manière plus importante que la normale, comme si elles subissaient un stress», continue l’entomologue. Du fait de cette hyperactivité, elles ont plus besoin d’énergie, et comme moins de nourriture est assimilée, leur espérance de vie décroît.

Plus précisément, alors que des fourmis de cette espèce vivant dans une colonie peuvent vivre jusqu’à environ six mois, elles ne résistent en moyenne que six jours lorsqu’elles se retrouvent toutes seules. «Il reste à décortiquer de manière encore plus fine le phénomène, afin de voir s’il y a des mécanismes biologiques corrélés», explique Laurent Keller. Il ajoute que l’isolement est aussi connu, grâce à quelques rares études, pour provoquer des troubles, notamment cardio-vasculaires et cérébro-vasculaires, chez l’être humain. (24 heures)

Créé: 11.02.2015, 15h33

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les villes font face aux canicules, paru le 23 juin
(Image: Bénédicte) Plus...