Le ciné est de retour dans le pré, cours-y vite

LausanneHuit ans après la dernière projection à Bellerive, l’Open Air ramène sa toile au cœur de la capitale vaudoise à Montbenon.

Il y a huit ans encore, les cinéphiles lausannois se donnaient rendez-vous au bord du Léman. Ils se retrouveront désormais à Montbenon.

Il y a huit ans encore, les cinéphiles lausannois se donnaient rendez-vous au bord du Léman. Ils se retrouveront désormais à Montbenon. Image: PHILIPPE MAEDER-A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’année 1990, un sacré millésime pour le cinéma. Les films Nikita et Danse avec les loups sortaient en salle, le César du meilleur acteur revenait à Philippe Noiret pour La vie et rien d’autre, et Miss Daisy et son chauffeur remportait l’Oscar du meilleur film. Mais vu par le petit bout de la lorgnette lausannoise, l’événement, cette année-là, c’était la première séance du cinéma Open Air au bord du Léman. A l’affiche sous les étoiles ce soir: A la poursuite d’Octobre rouge. Huit ans après que le rideau fut tombé sur Bellerive, le cinéma Open Air grand public ramène sa toile dans la capitale vaudoise, du 23 juin au 21 juillet à Montbenon. Tournée de Sinalco et de pop-corn pour tout le monde!

Le rêve d'un écran sur le lac

«Ce que nous avons vécu en 1990, c’étaient les balbutiements du genre», se souvient Jean-Daniel Cattaneo. L’actuel patron du multiplexe Cinétoile de Malley et son acolyte Jean-Claude Steiner organisaient la manifestation. Philip Morris en était le premier sponsor. «Techniquement, cela posait des problèmes de fixer un écran géant au bord du lac, avec une telle prise au vent. Il nous a fallu enfoncer des pieux à 30 mètres de profondeur! Et dire qu’au départ nous espérions le monter sur le lac…» La première édition de l’Open Air de Bellerive sera un succès populaire, grâce notamment à 28 jours de beau temps sur les 32 qu’avait duré la manifestation. Jean-Daniel Cattaneo: «Mais financièrement, à cause justement de cette technique lourde et coûteuse, on s’en est tout juste sortis.»

Philip Morris tiendra dix ans, puis c’est Orange qui endossera le rôle de sponsor principal avant de se retirer en 2008, prétextant que la manifestation ne correspondait plus à ses standings pour recevoir des invités. Le retrait de l’opérateur de communication sonnera la fin de l’aventure. Le rideau sur l’écran en plein air tombait en 2009. Clap. Mais pas de fin.

Des open air de Sydney à Brasilia

Retour en 2016. Ce ne sont pas un, mais deux organisateurs qui se sont approchés des autorités lausannoises pour relancer un cinéma open air. Il y avait SCE Suisse, qui s’occupe notamment du Ciné du Lac à Genève cet été, et CineRent Open Air AG. Ce dernier n’est pas un figurant au pays des open air. Il en monte déjà à Bâle et à Zurich depuis plus de vingt ans, mais aussi à Sydney, à Okinawa, à Rio de Janeiro, à Düsseldorf, à Brasilia… Et depuis 2016, c’est l’assureur Allianz qui sponsorise ses activités en Suisse. Du lourd. Les deux postulants souhaitaient installer leur écran géant de 300 m2 à Bellerive, mais seul CineRent proposait une variante: déployer son open air sur l’esplanade de Montbenon. «On ne voulait pas simplement revenir à Lausanne en copiant ce qui s’était fait dans le passé. Nous voulions proposer autre chose. C’est pourquoi nous avons suggéré de nous installer à Montbenon», explique Daniel Frischknecht Knörr. Il est le managing director de CineRent.

Mixité des publics

Du côté des autorités, on se réjouit du retour de l’open air, au centre-ville cette fois-ci, tout en se défendant de privatiser un espace public prisé des habitants. «Le parc demeurera disponible jusqu’à 21 h 30, heure de début des séances. Avant les séances, toutes les installations, que ce soient les gradins, les chaises et les tables, restent utilisables par tout un chacun», assure le syndic, Grégoire Junod. Un moyen aussi de canaliser les débordements constatés en été sur cette esplanade en se réappropriant l’espace public, politique chère au syndic? «L’objectif est d’abord de proposer un cinéma open air aux Lausannois dans le cadre splendide qu’offre l’esplanade de Montbenon. Et si cela peut aussi contribuer à une mixité des publics sur l’esplanade durant l’été, tant mieux.»

«Sacré barnum» à Montbenon

Et alors qu’en 1990 la manifestation ressemblait, par la force des choses, à un joyeux bric-à-brac tenant grâce aux nombreuses bonnes volontés, l’open air version 2017 affiche son sérieux et ses ambitions: un gradin de 1000 places, 29 projections en soirée dont quatre avant-premières, un espace gastronomique ouvert au public dès 17 h avec un bar à vin tenu par la Cave de La Côte, un stand pour les carnivores proposé par le cuistot lausannois Pablo Reyes del Canto, ou encore un coin végane. Afin d’éviter les dérangements acoustiques, la zone de restauration du site fermera un peu avant le début de la projection, entre 21 h 30 et 22 h. Jean-Daniel Cattaneo: «Par rapport à ce que nous avons vécu, c’est vrai que cela ressemble aujourd’hui à un sacré barnum, mais c’est presque obligatoire. En 1990, nous pouvions séduire le public avec des grands classiques du cinéma. Nous n’avions pas encore la concurrence d’Internet, ni même des loueurs de vidéos. L’aventure est encore plus difficile de nos jours.»

Lausanne, esplanade de Montbenon Du ve 23 juin au ve 21 juillet (portes à 19 h) www.allianzcinema.ch/Lausanne (24 heures)

Créé: 17.06.2017, 11h17

Demandez la programmation!

Le premier Allianz Cinema furète dans tous les compartiments du septième art. Ainsi, une «Family Night» dégoupille le troisième épisode inédit de Moi, moche et méchant, avec joli bonus, entrée libre aux «minions» enfants jusqu’à 14 ans. Une «Ladies Night» invite les fans de trémoussements «retro-sensuels» de Jennifer Grey et Patrick Swayze dans Dirty Dancing . Des champions en salle sont salués, tels les triomphes en série de Dany Boon, Radin ou Raid Dingue , m ais aussi des succès inattendus comme Demain, le manifeste écologique de Mélanie Laurent, ou L’ordre divin, la vibrante évocation de l’émergence du féminisme suisse. Imitant les examens de juin qui concluent l’année scolaire, cet aspect de la programmation donne un bilan de saison. Avec un premier de classe magnifique, Ma vie de Courgette.

Comme la plupart des manifestations de ce type, le nouvel open air lausannois programme du cinéma tout terrain et ne cherche pas à révolutionner pour sa première venue en terre romande. Mais l’assurance de plaire se dope ici de quelques images propres à exciter des fantasmes cinéphiles. Ainsi au hasard, de Sully, cette histoire d’avion en déroute à New York et obligé d’atterrir sur le fleuve Hudson. En réalisateur d’une efficacité à toute épreuve, Clint Eastwood vise le réalisme total. Sa vision, transposée sur l’esplanade de Montbenon, risque de donner quelques sueurs froides sur le Léman.

Allianz Cinema s’allie aussi avec un partenaire idéal, la Cinémathèque suisse. Sa carte blanche, «An American in Paris», rappellera combien ce classique de Vincente Minnelli a inspiré des générations de danseurs de claquettes. Il suffit de se laisser enchanter par les héros de La La Land lui aussi programmé, pour s’en convaincre.

Suspendus aux caprices de la météo, les open air n’hésitent jamais à se lancer sous des cieux incertains. Voir les traditionnelles avant-premières: le thriller The Circle , basé sur le génial roman de Dave Eggers, avec Emma Watson et Tom Hanks, imagine la société dans un avenir proche, où la moindre émotion serait traduite en algorithme et recyclée à des fins commerciales. Très franco-français, la comédie Mon poussin voit un espèce de Tanguy que ses parents consolent d’un premier chagrin d’amour. Spider-Man: Homecoming vole au-dessus du poulailler, éternel retour de l’homme araignée sous forme d’une trilogie. Après ses débuts dans l'écurie Marvel avec «Captain America», Tom Holland se prend à nouveau pour Peter Parker. Buena Vista Social Club Adios revisite Cuba, vingt ans après que les géniaux papys du swing afro-cubain eurent été ressuscités par Ry Cooder et Wim Wenders.
Cécile Lecoultre

D'autres open airs vaudois

Lausanne - Dix toiles sous les étoiles.
13e édition de l’Open Air du Zinéma au parc Mon-Repos, tous les samedis soir du 24 juin au 26 août. Entrée libre.
www.dixtoilesouslesetoiles.ch

Lausanne – Les bobines de Valency.
4 projections au parc de Valency les 30 juin, 14 juillet, 4 et 18 août. Entrée libre.
www.lesbobinesdevalency.com

Vevey – Coop Open Air Cinéma
du 14 juillet au 12 août sur la place Scanavin. Entrée payante. Bar lounge dès 17 h en semaine, dès 12 h le week-end.
www.coopopenaircinema.ch

Gland
Du 11 au 15 juillet, cinq projections dans la cour du collège de Grand-Champ. L’entrée est ouverte
dès 19 h. Entrée payante. Les billets peuvent être achetés au greffe municipal ou sur le site de la commune (www.gland.ch). La billetterie est aussi ouverte sur place chaque jour dès 19 h.
www.grand-champ.ch

Cossonay Drive In Open Air
sur le site du TCS les 30 juin et 1er juillet. Prix en voiture: 20 fr. par adulte (–14 ans), 14 fr. par enfant. Entrée (sans voiture) 15 fr./10 fr. www.tcs-vd.ch

Aran CinémAran
les 27, 28 et 29 juillet sur la place du village. Entrée libre. Chacun amène sa chaise.
www.cinemaran.ch

Cinéma Sud
Un cinéma écolo de plein air qui parcourt 19 villes de Suisse à la force du mollet, et qui projette les films du Sud au solaire. La Sarraz du 6 au 8 juillet, Epalinges du 22 au 24 juillet, Vevey du 25 au 27 juillet, Lausanne du 9 au 14 août, Rolle du 15 au 17 août,
Nyon du 31 août au 2 septembre. Entrée libre. www.helvetas.ch

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Angela Merkel lève son opposition au mariage gay, paru le 28 juin
(Image: Bénédicte?) Plus...