Le Hoi An à Ouchy, fenêtre ouverte sur le Léman et le Mékong

Le coup de fourchette Dépaysement garanti sur le quai de la Nautique, dans la conviviale enseigne vietamnienne.

Vivian Tran et Nghia Dao nous présentent le «Plat du Bonheur», spécialité de la maison.

Vivian Tran et Nghia Dao nous présentent le «Plat du Bonheur», spécialité de la maison. Image: Florian Cella.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

En admirant la forêt de mâts qui hérisse le quai de la Nautique, on aurait presque envie de déguster des filets de perche bien de chez nous. Pourtant, si la vaste baie vitrée du Hoi An BBQ offre une vue imprenable sur le Léman et les premiers contreforts du Valais, l’enseigne d’Ouchy est surtout une fenêtre ouverte sur le Mékong.

C’est du côté du lac que commence notre voyage du jour avec ce Cá chiên cõm xanh (12 fr.). Soit trois succulents et croustillants filets de poissons panés aux flocons de riz vert, joliment servis dans un panier en osier. Au Hoi An, on soigne la présentation. La suite du repas le confirme. Notre canard laqué servi dans une appétissante sauce au jus de riz fermenté (Vit nu’óng mè, 29 fr.) ainsi que le riz nature qui l’accompagne (3 fr. la portion) arrivent sur notre table dans de beaux pots en terre cuite. La sauce est très piquante, mais le piment laisse pleinement s’exprimer les notes acidulées du riz fermenté. On savoure d’autant plus ce plat typique du Nord du Viet Nam lorsque Vivian Tran, propriétaire avec sa sœur Van Do du Hoi An, vient nous saluer et nous expliquer qu’on déguste là une recette empruntée à sa maman.

Le canard à la sauce au tamarin (Vit sôt me chua ngot, 29 fr.) est également un régal. Très onctueuse, aromatique, douce, la sauce contient des litchis et donne un petit avant-goût de dessert qui se marie à merveille à la viande de canard.

Ces plats principaux nous laissent repus, tant les portions sont généreuses. On ne parviendra d’ailleurs pas à terminer notre riz. On fait malgré tout une place au dessert, une petite part de gâteau à la banane grillée que Vivian Tran nous offre gracieusement.

L’accueil réservé par l’équipe est chaleureux. Une qualité d’autant plus appréciable que le Hoi An mise sur des formules conviviales, avec sa fondue vietnamienne, son buffet à volonté les week-ends ou son concept de barbecue original: des viandes grillées au charbon de bois sur un foyer incorporé à sa table. (24 heures)

Créé: 20.01.2017, 11h07

Articles en relation

A Lausanne, le Pearl cache sa jolie cuisine à prix d’ami au fond du couloir

Le coup de fourchette Le joli restaurant de la rue du Grand-Chêne propose une carte courte et bien faite. Plus...

Le Grand Hôtel d’Yverdon ne ravit pas uniquement les papilles

Le coup de fourchette Traverser le majestueux hall d’entrée de ce quatre-étoiles du XIXe siècle confère une impression d’importance Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Le corps de Dali exhumé, paru le 21 juillet.
(Image: Bénédicte) Plus...