A Lutry, le Wagyu fait un effet bœuf à côté de ses excellents sushis

Dans leur salle moderne, le chef Elvis Lin (à g.) et le gérant Alex Liong offrent une cuisine japonaise réussie.

Dans leur salle moderne, le chef Elvis Lin (à g.) et le gérant Alex Liong offrent une cuisine japonaise réussie. Image: VANESSA CARDOSO

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

On l’avait connu comme le Ko-An, au 1er étage de ce qui était alors la Lagune, à l’entrée ouest de Lutry. Le rez-de-chaussée est devenu le très chic Cantinetta Meal. Et l’étage est resté japonais, mais avec une nouvelle direction et un nouveau concept. Restent la très belle vue sur le port du Vieux Stand (préférez la véranda ouverte) et quelques pièces du mobilier contemporain.

Ici, les vedettes sont chics et ont fait du chemin. D’un côté, le thon gras venu du Japon se décline avec goût en sushi, en sashimi, en tataki ou en tartare (12 à 36 fr.). De l’autre, les viandes de bœuf bien entremêlées arrivent du Chili, d’Australie, des Etats-Unis ou du Japon. Locavores s’abstenir! Mais les amateurs de wagyu, de washugyu ou de kobe apprécieront la délicatesse de cette viande fondante et goûteuse, proposée en tataki à peine saisi (58 ou 62 fr. les 70 g) ou en steak (de 69 à 188 fr. pour le kobe de 160 g). Pour rappel, wagyu est la race de vaches utilisée à Kobe et ailleurs, washugyu est le croisement de wagyu et d’American black angus.

Pour ceux qui ont un porte-monnaie moins garni, le Wagyu offre une cuisine élégante et délicate, tandis que le sushiman travaille au vu de tous. En entrée, les yakitoris de poulet (16 fr. les deux) révèlent une chair tendre et goûteuse sur des piques qu’agrémentent morceaux de poireaux et champignons marinés. Le tartare de thon et d’avocat (23 fr.) se présente comme une jolie pièce montée sur laquelle se verse la sauce avant qu’on ne mélange les produits d’une belle qualité.

Côté poisson cru, le choix est respectable sans être énorme, ce qui est un signe de fraîcheur. Nigiri, hosomaki, uramaki, california roll ou sashimi démontrent la maîtrise et la qualité des produits (assortiments de 21 à 46 fr.). Enfin, les plats chauds sont classiques, comme cet unadon (43 fr.) ou ces nouilles sautées au poulet de belle présentation (26 fr.).

On terminera par un petit choix de desserts nippons et une carte des vins réduite mais de bonne facture. Le service peut encore un peu s’améliorer.

(24 heures)

Créé: 13.04.2017, 11h15

Retrouvez toutes nos bonnes adresses vaudoises

L’adresse

Wagyu
Route d’Ouchy 15, 1095 Lutry.

Tél. 021 793 18 88.

www.facebook.com/pg/wagyulutry

Fermé le mardi.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Le corps de Dali exhumé, paru le 21 juillet.
(Image: Bénédicte) Plus...