La Une | Samedi 30 août 2014 | Dernière mise à jour 15:59
Etats-Unis

Bientôt la fin de la discrimination des gays chez les scouts?

Mis à jour le 06.02.2013

La grande organisation scoute américaine BSA a repoussé au mois de mai une décision très attendue qui devait être prise ce mercredi sur l'abrogation d'une règle interdisant les homosexuels dans ses rangs.

L'organisation scoute américaine, était prise à partie depuis ces dernières années sur une règle vieille de 35 ans, interdisant les personnes homosexuelles dans ses rangs.

L'organisation scoute américaine, était prise à partie depuis ces dernières années sur une règle vieille de 35 ans, interdisant les personnes homosexuelles dans ses rangs.
Image: AFP

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Le conseil d'administration de Boy Scouts of America (BSA), dont le siège est à Irving au Texas, a fait savoir dans un communiqué «qu'après avoir étudié la question et dialogué avec la famille scoute (...) l'organisation, en raison de la complexité de la question, a besoin de temps pour revoir ses règles d'adhésion».

La direction de BSA invite ses comités locaux à discuter et les «quelque 1400 membres du conseil national voteront lors de son assemblée en mai prochain», conclut le communiqué.

L'organisation scoute, qui a fêté ses 100 ans il y a trois ans et regroupe 2,6 millions de jeunes et 1 million de personnels d'encadrement, était prise à partie depuis ces dernières années sur une règle, vieille de 35 ans, interdisant les personnes homosexuelles dans ses rangs. De nombreuses protestations avaient notamment suivi l'exclusion récente d'homosexuels ou lesbiennes, notamment comme chefs de groupes ou bénévoles.

Obama pour l'abrogation

Le président Barack Obama avait affirmé dimanche que cette règle devait être à son avis abrogée. «Mon état d'esprit est que les gays et lesbiennes doivent avoir accès comme n'importe qui d'autre à chaque institution et itinéraire de vie», avait-il déclaré dans une interview sur CBS.

Selon un sondage publié mercredi par l'Institut de Quinnipiac University auprès de 1772 électeurs, les Américains sont à une forte majorité en faveur de la fin de cette interdiction, à 55% contre 33%. Les femmes, à 61% contre 27%, sont les plus favorables à la fin de la discrimination de même que les catholiques blancs, à 63% contre 25%. (ats/afp/Newsnet)

Créé: 06.02.2013, 21h52