La Une | Samedi 1 novembre 2014 | Dernière mise à jour 00:15
Pris dans la Toile

Nus et casqués sur la montagne

Par Thérèse Courvoisier. Mis à jour le 16.01.2013

Une bande de freeriders adeptes de randonnée ont créé «Naked on Top». Le principe: gravir un sommet, puis à se déshabiller et à se faire prendre en photo

1/15 Quelques exemples de «Naked on top»
DR

Nus et casqués sur la montagne

   

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Ah, les buzzs. Ces petits phénomènes qui rassemblent, dont tout le monde parle et qui ensuite s’évaporent. Certains d’entre eux, comme le très irritant Gangnam Style de Psy, avec toutes ses déclinaisons youtubiennes, prennent plus de temps à disparaître que d’autres.

Dans la série des modes lancées sur le web et que tout un chacun se réapproprie, on se souvient l’an dernier du «planking», ou l’art de se faire photographier couché face contre terre, droit comme une planche dans les endroits les plus saugrenus et souvent les plus dangereux. Ce qui engendrera une série de poses en «-ing» toutes plus loufoques les unes que les autres. La dernière en date: le «baguetting», à savoir des gens qui posent, oui oui, avec une baguette de pain. Celle-ci remplace tous les objets oblongs du quotidien, de la cravate à la bouteille de champ en passant par l’haltère. Passionnant…

Pas de terminaison en «-ing» ici, mais un concept tout aussi délirant. Une bande de freeriders adeptes de randonnée ont créé le groupe «Naked on Top» («nus tout en haut») sur Facebook. Le principe consiste tout d’abord à gravir un sommet, puis à se déshabiller et à se faire prendre en photo sur la pointe neigeuse. Cette fois, suivre le buzz n’est pas à la portée de tous, mais les lunes ne cessent de se multiplier en plein jour!

(24 heures)

Créé: 16.01.2013, 09h14

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment