Passer au contenu principal

Stations fermées en Italie«11 ans de crise, depuis le séisme, c’est épuisant»

Après le tremblement de terre de 2009, Roccaraso, la plus prestigieuse station de ski des Abruzzes, est frappée par la seconde vague de Covid-19. L’économie locale est à l’agonie.

En raison de la pandémie, les 30 remontées mécaniques de Roccaraso sont à l’arrêt depuis le début de l’hiver.
En raison de la pandémie, les 30 remontées mécaniques de Roccaraso sont à l’arrêt depuis le début de l’hiver.
Getty Images/iStockphoto

Il neige sur Roccaraso. Mais sur l’élégante via Roma, le Royal Excelsior, le Grande Albergo et le Suisse, les grands hôtels de la «reine des Apennins», sont fermés. Seul le bar-tabac est ouvert. «Pourtant, nous avons un enneigement exceptionnel, quatre mètres en haut des pistes!» confirme avec mélancolie le moniteur de ski Adelio di Natale. «Un inutile cadeau du ciel.»

Comme les autres stations de ski de la péninsule, Roccaraso n’a pas encore eu l’autorisation d’ouvrir les 30 remontées mécaniques qui desservent les 130 km de pistes du domaine Alto Sangro. Toutefois, si les autres stations espèrent limiter les dégâts en ouvrant pour la fin de la saison, Roccaraso redoute un lockdown total.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.