Passer au contenu principal

Délit de fuitePlus de 7000 partages pour retrouver un chauffard à Begnins

Un appel à témoins sur Facebook veut mettre la main sur l’automobiliste qui a roulé mercredi après-midi sur une jeune femme et son chien. L’animal est mort sur le coup et sa propriétaire souffre de blessures aux pieds.

La jeune femme était debout sur ce tas de neige avec son petit chien lorsqu’une voiture est arrivée à vive allure et les a percutés.
La jeune femme était debout sur ce tas de neige avec son petit chien lorsqu’une voiture est arrivée à vive allure et les a percutés.
DR

La publication Facebook d’un habitant de Begnins a été partagée plus de 3900 fois en seulement cinq heures – plus de 7000 ce vendredi. Le jeune homme cherche à mettre la main sur le chauffard qui a renversé sa sœur et le chien de cette dernière mercredi après-midi à Begnins.

Alors que la jeune femme de 18 ans n’était qu’à quelques mètres de son domicile, elle n’a pas eu le temps d’entendre arriver une grosse voiture blanche. Celle-ci a dévié de sa trajectoire et lui a roulé sur les pieds, avant de prendre la fuite. Le chien, lui, est mort sur le coup.

Le frère de la victime est immédiatement venu sur les lieux du drame et a appelé la police, les urgences et le vétérinaire. Selon ses dires, la police a déjà commencé à récolter les témoignages du voisinage et les vidéos de surveillance des commerces alentour.

Mener l’enquête sur les réseaux?

Chargé de prévention criminalité et répondant presse de la police cantonale, Christian Bourquenoud voit d’un œil mitigé la recherche de témoins entreprise sur le réseau social. «On n’aime pas trop quand les gens font ça car on ne maîtrise plus grand-chose, explique-t-il. Normalement c’est à la police de décider quoi faire et d’effectuer ce travail.»

La propriétaire du chien souffre de blessures aux pieds et doit utiliser des béquilles. «Elle a les pieds gonflés et l’épaule endolorie, mais c’est surtout le choc émotionnel qui est le plus violent, s’attriste son frère. Elle n’a que 18 ans, elle a eu peur et c’était son petit chien.»

8 commentaires
    L. Glatz

    Chère 24H, je me demande vraiment si c'est intéressant d'offrir à tout un chacun la possibilité de commenter, je me pose la même question pour Le Matin.

    Il y a tout de suite beaucoup trop de propos haineux , un peu racistes, un petit peu teintés de violence aussi, des trolls, comme on dit, et je ne parle pas de l'orthographe, c'est un petit peu des marqueurs de notre société tout ça.

    Je trouve que la plupart du temps il n'y a pas grand-chose de constructif là-dedans, mais ceux qui réagissent à vos articles sont plutôt des gens qui déversent des sentiments négatifs de toute nature dans cette sorte de rubrique.

    Je verrais bien des gymnasiens utiliser ce thème pour en faire le sujet de leur travail de maturité !

    Surtout ça m'intéresserait de savoir ce qu'un journal peut retirer de ce genre de choses, tant qu'il n'y a pas comité de relecture très strict, mais ça vous prend du temps.