Le pasteur Daniel Fatzer défie l’Eglise réformée

LausanneLicencié après son coup d’éclat au culte radiodiffusé, le ministre est alité dans l'église Saint-Laurent.

Le pasteur Daniel Fatzer a cessé de s’alimenter et compte rester à Saint-Laurent.

Le pasteur Daniel Fatzer a cessé de s’alimenter et compte rester à Saint-Laurent. Image: Florian Cella

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Daniel Fatzer repose dans un lit à l’intérieur de l’église Saint-Laurent. Le pasteur fait une grève de la faim depuis hier dans «son» église. Et il a bien l’intention d’occuper le lieu de culte lausannois ces jours prochains. Le ministre de 64 ans a été remercié avant-hier par l’Eglise évangélique réformée vaudoise (EERV). «Je ne m’alimenterai plus tant que je n’aurai pas été réintégré, expliquait-il hier après-midi. Ce qu’on me reproche? C’est d’avoir voulu soutenir d’autres collègues licenciés par l’Eglise.» Au culte radiodiffusé de dimanche, Daniel Fatzer a repris l’intention de prière d’un collègue pasteur licencié par l’EERV il y a quelques semaines. «Je me suis permis d’ajouter que ce collègue vivait une injustice ecclésiale.»

«Je suis scandalisé. J’emploie les mêmes mots que ceux qui m’ont licencié: «Votre comportement est inacceptable. Mais vous, vous avez le pouvoir de me licencier, et moi pas»

Line Dépraz, pasteure et membre du Conseil synodal de l’EERV, confirme le licenciement de Daniel Fatzer: «Non seulement il a cité un autre pasteur lors du culte à la RTS, mais il a donné sa propre interprétation de la situation professionnelle de ce pasteur. C’est une faute, il n’avait pas à citer un cas nommément en évoquant un dossier en cours devant la justice.» D’autant plus grave, selon le Conseil synodal, que Daniel Fatzer «avait soumis sa liturgie auparavant à la production des cultes de la RTS et que celle-ci lui avait dit que ce n’était pas possible, poursuit Line Dépraz. Il l’a quand même fait, sciemment.»

Autre motif: «Il y a eu une autre intention de prière, par SMS interposé, d’une personne qui accusait l’ancien président du Conseil synodal, Antoine Reymond, d’un licenciement injuste il y a plusieurs années. Ce SMS aurait dû être filtré, c’est une atteinte à la personne inadmissible.» Line Dépraz précise que le Conseil synodal a convoqué Daniel Fatzer pour une explication mercredi matin, mais que celui-ci ne s’y est pas rendu. «La décision de licenciement n’a pas été facile à prendre. C’est une situation douloureuse et je comprends la détresse dont cette grève de la faim est le signe, dit-elle. Toutefois, la carrière de Daniel Fatzer au sein de l’EERV a été parsemée de moments difficiles. Nous avions mis les choses à plat il y a quinze mois, nous avions expliqué dans quel cadre nous accepterions de poursuivre la collaboration. Or ce cadre n’a pas été respecté.»

«C’est inacceptable»

Au-delà de son cas personnel, le pasteur Fatzer veut surtout dénoncer la situation actuelle au sein de l’EERV: «L’Eglise a licencié cinq pasteurs en deux ans et six procédures pénales sont en cours.» Selon lui, le Conseil synodal fait montre d’un autoritarisme malheureux: «Nous sommes une Eglise plurielle, protestante, diverse. En tant que pasteurs, nous sommes formés dans une Faculté de théologie et on nous apprend à être critiques, dit-il. Tout à coup, on se retrouve dans un système où tout le monde devrait être aligné couvert. Je suis scandalisé. Et je dis que c’est inacceptable! J’emploie les mêmes mots que ceux qui m’ont licencié: «Votre comportement est inacceptable. Mais vous, vous avez le pouvoir de me licencier, et moi pas.»

«La décision de licenciement n’a pas été facile à prendre. C’est une situation douloureuse et je comprends la détresse dont cette grève de la faim est le signe»

Déléguée au Synode (assemblée législative de l’EERV), Suzette Sandoz a accouru hier à Saint-Laurent dès qu’elle a appris la nouvelle. «Ce qui se passe me perturbe un peu. J’aimerais avoir la possibilité d’arrêter cela, dit-elle. Une Eglise devrait être un lieu où l’on doit se pardonner et ne pas se jeter des anathèmes à la figure. Il s’agit d’êtres humains, perfectibles de part et d’autre. La recherche d’une conciliation grandirait tout le monde, c’est ce que je souhaite.»

Au menu du Synode

Le Synode, qui doit justement se réunir aujourd’hui et demain, est en train de revoir la gestion des ressources humaines au sein de l’EERV. «Nous allons confirmer le rôle d’une commission de médiation, rappelle Suzette Sandoz. Après cela, nous créerons une commission de règlement des litiges qui verra les choses sous un angle un peu plus juridique. Mais l’essentiel serait que les gens se parlent, ce qu’ils ne font pas en ce moment.»

La RTS a fait retirer hier le culte incriminé de son site. «Pas à notre demande, précise Line Dépraz. Il y a eu une discussion au sein de Médias-pro (ndlr: service protestant des médias) en début de semaine. Il a été signifié à Daniel Fatzer que le lien de confiance était rompu et qu’il n’était plus question qu’il participe désormais à un culte radiodiffusé.» Ce dernier regrette la décision: «Il serait important pour le public de réentendre ce culte, sans cela il sera difficile pour beaucoup de se faire une opinion.» Il s’apprêtait hier soir à passer sa première nuit à Saint-Laurent. Des amis se relaient à son chevet pour le soutenir et le veiller.

Créé: 16.06.2016, 17h22

Articles en relation

Le dernier coup de force des pasteurs «trublions »

Eglise réformée Daniel Fatzer et Jean Chollet posent leurs conditions avant de renouveler leur mandat à l’église Saint-Laurent. Plus...

«J’aimerais que le Conseil synodal admette ses torts»

Église réformée Le pasteur Daniel Nagy attaque son ancien employeur, l’Eglise réformée, aux Prud’hommes. D’autres démarches en justice suivront. Plus...

Les réfugiés de Saint-Laurent ont changé de chapelle

Lausanne Soutenus par le Collectif R, les migrants se sont installés au boulevard de Grancy, avec la bénédiction du curé Gabriel Pittet mais contre l’avis de l’église catholique. Plus...

L’ado athée est devenu pasteur rassembleur

Portrait Martin Hoegger, pasteur. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.