Passer au contenu principal

Reprise en Promotion LeagueÀ Bavois, on ne veut pas manquer le train

Après une préparation au parfum de Coupe de Suisse, le FC Bavois vise une progression dans la hiérarchie.

Les joueurs de Bavois (en jaune) sont bien décidés à aller chercher la première moitié du tableau. © Andreas Blatter
Les joueurs de Bavois (en jaune) sont bien décidés à aller chercher la première moitié du tableau. © Andreas Blatter
Andreas Blatter

Après un parcours de rêve en Coupe de Suisse, brisé en quart de finale par Winterthour, puis un faux pas samedi contre Stade Nyonnais en qualification pour l’édition 2020-2021, les joueurs de Bavois trépignent à l’idée de retrouver les pelouses de Promotion League. Dans un championnat dont le niveau augmente chaque année, Arnaud Bühler et ses coéquipiers veulent enfin «pouvoir situer leur niveau» après un vide de presque six mois entamé le 2 mars.

Si le club du Nord vaudois tient à son statut amateur et que dans l’esprit du public il a plutôt un profil à lutter dans le bas du classement, à Bavois, le sentiment est tout autre. «Notre objectif est d’être dans la première moitié du tableau», lance le défenseur originaire de Baulmes, passé entre autres par Sochaux et Sion.

Le souvenir d’une saison tronquée est aussi une source de motivation, de même que la déception de la défaite en quart de finale de Coupe contre Winterthour, vécue «presque comme un match de préparation» et passé quasi inaperçu. «Nous restons sur notre faim, nous n’avons pas pu assez profiter de ce rendez-vous», se désole Arnaud Bühler. Quant au «raté» face au Stade Nyonnais (1-0), il a permis, selon le taulier, d’identifier certains dysfonctionnements: «Nous n’avons pas été assez malins, même en supériorité numérique (ndlr: Bavois a joué avec un joueur de plus durant presque soixante minutes).»

Bien que l’envie soit forte, les hommes de Bekim Uka savent que la concurrence sera immense. La bataille pour le haut du tableau qui pourrait impliquer cinq ou six équipes – Rapperswil, Yverdon Sport, Bellinzone, Cham, Stade Nyonnais, Étoile Carouge – ne laissera pas beaucoup de place. Raison pour laquelle Arnaud Bühler met en garde: «Il ne faudra pas manquer le train.» Mais le départ du FC Bavois dans cette compétition va être différé: leurs premiers adversaires, le SC Cham a été placé en quarantaine vendredi. La rencontre sera déplacée à une date ultérieure.

Articles en relation