Passer au contenu principal

Des dégâts inestimablesÀ Berlin, des vandales s’en prennent au patrimoine culturel mondial

Les enquêteurs cherchent à retrouver le ou les auteurs des attaques à l’huile contre 63 pièces de l’Île aux musées. Il s’agit des dégradations les plus importantes contre une institution culturelle en Allemagne depuis la fin de la guerre.

Friederike Seyfried, directrice du musée égyptien de Berlin, montrant les dommages causés par une substance huileuse dans les sarcophages exposés, le 21 octobre.
Friederike Seyfried, directrice du musée égyptien de Berlin, montrant les dommages causés par une substance huileuse dans les sarcophages exposés, le 21 octobre.
AFP

Simple acte de vandalisme ou attentat contre la culture? Les enquêteurs font face à une énigme après les dégradations perpétrées en plein jour, le 3 octobre dernier (fête nationale allemande), contre 63 pièces de l’Île aux musées, au cœur de la capitale allemande.

Ce site, qui regroupe cinq musées d’État, constitue le symbole de la politique culturelle de Berlin avec l’une des collections les plus riches au monde. Elle a été classée au Patrimoine mondial de l’Unesco en 1999. Parmi eux, trois musées ont été visés: le prestigieux Musée de Pergame, le Nouveau Musée (où se trouve le légendaire buste de Néfertiti) et l’Ancienne Galerie nationale (peintures du XIXe).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.