Passer au contenu principal

Votations du 29 novembreÀ dix jours du scrutin, le soutien aux initiatives s’effondre

Le texte pour des «multinationales responsables» serait désormais accepté de justesse, tandis que celui contre le commerce de guerre serait rejeté.

Rien ne va plus pour l’initiative «pour des multinationales responsables».
Rien ne va plus pour l’initiative «pour des multinationales responsables».
Keystone

Alors que les derniers sondages laissaient entrevoir la possibilité d’un double oui aux votations pour des multinationales responsables et contre l’exportation de matériel de guerre, les cartes semblent désormais rebattues. À l’approche du scrutin du 29 novembre, le premier texte ne recueille qu’une très courte majorité (51% d’opinions favorables) tandis que le second serait tout bonnement rejeté (58% de non), d’après le dernier sondage représentatif mené sur les plateformes numériques de Tamedia auprès de 13’884 personnes.

L’initiative populaire pour des multinationales responsables a perdu six points de pourcentage en deux semaines. La droite rejette encore davantage qu’auparavant le texte prévoyant que les entreprises domiciliées en Suisse soient tenues pour responsables des dommages à l’environnement et des violations des droits humains causés par leurs filiales à l’étranger. Cela est particulièrement le cas des électeurs de l’UDC. Ils ne sont plus que 18% à s’exprimer en sa faveur contre 28% lors de la précédente vague. D’après notre sondage, les opposants estiment qu’il n’est pas possible de contrôler les chaînes de prestataires complexes à l’étranger.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.