Passer au contenu principal

Mines, milliards et coups tordusÀ Genève, le milliardaire Beny Steinmetz défie ses accusateurs

Celui qui fut l’homme le plus riche d’Israël est jugé dès ce lundi 11 janvier pour corruption et faux dans les titres.

Beny Steinmetz après son interpellation en Israël en 2017. Le magnat des mines et du diamant affronte la justice dans plusieurs pays.
Beny Steinmetz après son interpellation en Israël en 2017. Le magnat des mines et du diamant affronte la justice dans plusieurs pays.
AFP

C’est le procès qui attire les regards en ce début d’année 2021. D’Israël à l’Afrique en passant par Londres, New York ou la Roumanie, l’affaire Beny Steinmetz mobilise policiers, détectives privés, avocats et médias depuis sept ans. Âgé de 64ans, le magnat des mines et du diamant doit comparaître dès le 11janvier devant le Tribunal correctionnel de Genève, en compagnie de deux partenaires d’affaires. Tous trois sont accusés de «corruption d’agents publics étrangers» et faux dans les titres, des crimes passibles de 5 ans de prison.

Selon lacte d’accusation que nous nous sommes procuré, Beny Steinmetz et ses acolytes auraient fait verser au moins 8,5millions de dollars de pots-de-vin à la quatrième femme de l’ancien président de la Guinée, Lansana Conté, afin de s’emparer d’un des plus grands gisements de fer du monde, la mine de Simandou. Les accusés contestent les charges. Ils sont présumés innocents et leurs avocats plaideront lacquittement.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.