Passer au contenu principal

Élections communalesÀ Jongny, le syndic ne rempilera pas

À 66 ans, Claude Cherbuin ne visera pas un nouveau mandat. Trois municipaux sortants se représentent. Malgré les inquiétudes initiales, le nombre de candidats s’annonce suffisant.

Le syndic Claude Cherbuin (au centre) mettra un terme à sa carrière politique à la fin de cette législature. Jean-Luc Sansonnens (tout à g.), Nicole Pointet (2e depuis la g.) et Céline Murisier (tout à dr.) seront candidats à leur réélection ce printemps. Quant à Jean-Pierre Taverney, atteint dans sa santé, il ne se représentera pas.
Le syndic Claude Cherbuin (au centre) mettra un terme à sa carrière politique à la fin de cette législature. Jean-Luc Sansonnens (tout à g.), Nicole Pointet (2e depuis la g.) et Céline Murisier (tout à dr.) seront candidats à leur réélection ce printemps. Quant à Jean-Pierre Taverney, atteint dans sa santé, il ne se représentera pas.
DR

Claude Cherbuin ne visera pas une troisième législature au sein de la Municipalité de Jongny. «J’ai décidé de passer la main, explique celui qui a revêtu la casquette de syndic dès 2016. Du haut de mes 66 ans, j’ai d’abord hésité à rempiler pour un demi-mandat, mais en tout cas pas jusqu’en 2026. Après mûre réflexion, je préfère ne pas me présenter du tout.»

Le futur ex-élu s’en ira le cœur plus léger au vu du nombre de candidatures pour un siège à l’Exécutif, ce qui n’était pas acquis il y a quelques semaines, tant pour la Municipalité que pour le Conseil communal. En attendant le terme du délai d’inscription fixé à lundi prochain, ils sont déjà huit pour cinq places à l’Exécutif.

Trois sortants, cinq nouveaux

Parmi eux, trois sortants: Jean-Luc Sansonnens, l’autre «tôlier» de la Municipalité, Nicole Pointet, ancienne conseillère communale, arrivée en 2014 lors de l’élection complémentaire pour remplacer Claude Murisier, et Céline Murisier, elle aussi élue en 2017 en cours de législature, en remplacement de Sébastien Eienberger. Jean-Pierre Taverney, absent depuis plusieurs mois pour raison de santé, ne se représente pas.

Parmi les cinq autres candidats affichés, trois sont conseillers communaux. Rodrigo Léal, 60 ans, gestionnaire de biens, et Bernard Antoine Rouffaer, 57 ans, écrivain et éditeur, ont déjà tenté leur chance à l’Exécutif. Grégory Mischler, 21 ans, étudiant en économie, est novice en politique, mais déjà motivé à apporter du sang frais.

Enfin, deux nouveaux venus tenteront leur chance: Pierre Stadelmann, 71 ans, retraité EPFL, et Magali Vannay, 41 ans, coach professionnelle.

Du côté des candidatures au Conseil communal, la liste s’est aussi bien remplumée ces dernières semaines «avec 58 promesses pour 56 postes visés au minimum, selon Anne Lakhdar, présidente du Conseil communal, dont seize femmes, soit 28% des candidatures».