Passer au contenu principal

Campagne de préventionÀ Lausanne, un radar antibruit routier pour épauler la police

Un dispositif pédagogique est installé en ville pendant deux mois. Il ne sanctionne pas mais guidera l’action répressive.

Le panneau indique «Bruit» si les 83 décibels sont dépassés, «Merci» si les limites sont respectées ou encore «Danger» si la vitesse et le bruit sont trop élevés.
Le panneau indique «Bruit» si les 83 décibels sont dépassés, «Merci» si les limites sont respectées ou encore «Danger» si la vitesse et le bruit sont trop élevés.
Keystone

La démonstration a bien fonctionné, mardi en début daprès-midi, à la rue Centrale de Lausanne. Successivement, deux motos, une voiture puis un bus TL se sont distingués en couvrant à peu près tous les sons environnants dun seul coup daccélérateur. Et à chaque fois, le «radar pédagogique du bruit» s’est mis à clignoter, affichant «Bruit!» en rouge vif sur son écran. Le dispositif vient dêtre installé au niveau de la sortie du parking du Rôtillon et déménagera ensuite dans sept autres endroits de la ville, à raison dune semaine par emplacement. Unique exemplaire suisse, déjà testé par Genève et Bulle notamment, il restera deux mois à Lausanne. «Cette mesure sera accompagnée dune campagne de prévention, laquelle sera suivie dun volet répressif. Nous poursuivons ainsi notre combat contre le bruit routier, une bataille très importante pour la population», souligne Florence Germond, municipale chargée de la Mobilité.

Aussi appelé «indicateur de bruit», ce dispositif ne permet pas directement de sanctionner, il est léquivalent des radars pédagogiques de vitesse qui indiquent au conducteur sil dépasse ou non la limite autorisée. Cest un boîtier situé une dizaine de mètres en amont qui enregistre lintensité sonore et la catégorie de véhicule (moto ou auto) puis transmet linformation. La vitesse est aussi mesurée. «Si tout est en ordre, le dispositif indique «Merci» en vert. Si le bruit est dépassé, il indique «Bruit» en rouge. Et si le bruit ainsi que la vitesse sont trop élevés, il indique «Danger» en rouge», détaille Filippo Rivola, chef de projet planification à la division mobilité de la Ville. Au niveau sonore, le seuil est fixé à 83 dB, soit «la valeur donnée par l'ordonnance sur la protection contre le bruit pour ce type de milieu», précise Florence Germond.

«À mesure que les données rentreront, nous verrons par exemple quels sont les horaires les plus pertinents pour mener des contrôles de police»

Pierre-Antoine Hildbrand, municipal lausannois de la Sécurité

Pédagogique pour les usagers de la route, le radar doit aussi servir à orienter laction de la police de Lausanne. «Les plaintes des habitants à propos de comportements routiers nuisibles sadditionnent et cet outil nous permettra tout dabord de les objectiver, indique Pierre-Antoine Hildbrand, municipal chargé de la Sécurité. Ensuite, à mesure que les données rentreront, nous verrons par exemple quels sont les horaires les plus pertinents pour mener des contrôles. Cest donc un outil qui nous permettra de mettre en place des actions spécifiques en complément des contrôles déjà effectués.» Depuis 2019, lélu indique que 72 véhicules ont été acheminés au Service des automobiles et de la navigation.

Durant la campagne de prévention, huit emplacements «identifiés comme stratégiques» accueilleront le radar. Ils ont été sélectionnés en prenant en compte la densité de population, déventuelles plaintes émanant des riverains ou encore la configuration de la route. En fonction du bilan de cette expérience, Lausanne sinterrogera sur «la pertinence dacheter un tel dispositif», annonce Florence Germond. Et de préciser que celui-ci complète une boîte à outils qui compte déjà «lincitation au report modal vers les transports publics et la mobilité douce, le 30 km/h de nuit, le recours aux zones à vitesse modérée ou encore le revêtement phonoabsorbant».

1 commentaire
    John carré

    La sensibilisation et la prévention c'est bien, mais vivement la répression féroce. Marre de ces accélérations agressives de voitures et de ces pétarades de motard en mal d'estime.