Passer au contenu principal

LausanneÀ Pâques, la culture trouvera refuge à l’église

Autorisés à rassembler 50 personnes, les cultes de la Semaine sainte à Saint-François seront musicaux, en dépit des restrictions touchant les concerts.

Les orgues de Saint-François seront aussi mis à l’honneur dans le riche programme musical.
Les orgues de Saint-François seront aussi mis à l’honneur dans le riche programme musical.
DR

«Ceci n’est pas un festival.» L’avertissement pourrait figurer sur le flyer d’un événement prévu la semaine prochaine à Lausanne. Un événement inédit en temps de pandémie. Du mardi 30 mars au dimanche de Pâques, le 4 avril, l’église Saint-François célébrera la Semaine sainte avec une série de six cultes musicaux. La violoniste Rachel Kolly, la comédienne Yvette Théraulaz et le trompettiste Matthieu Michel seront notamment au programme, qui est proposé gratuitement et conjointement par l’Esprit Sainf, l’un des «lieux phares» de l’Église évangélique réformée du Canton de Vaud (EERV), et le Centre culturel des Terreaux.

«Pas des concerts»

Faire converger culte et culture est la marque de fabrique de l’Esprit Sainf depuis des années. Mais à l’heure où les concerts sont interdits, les offices religieux sont-ils le dernier salut de l’art? «Nous avons ce privilège de pouvoir réunir 50 personnes pour les cultes. Cela nous donne une responsabilité. Il faut y inviter des artistes. Ils ont quelque chose à nous dire et la musique est en soi un langage spirituel», estime le pasteur Jean-François Ramelet.

«Nous ne cherchons pas à contourner les restrictions sanitaires.»

Jean-François Ramelet, pasteur de l’église Saint-François
La violoniste Rachel Kolly
La violoniste Rachel Kolly
Christian Meuwly

En eux-mêmes, les cultes en musique ne sont pas une nouveauté pour l’église Saint-François, notamment durant la période de Pâques. Ils ont bel et bien disparu durant la pandémie, mais ils y ont fait leur retour depuis mi-février déjà. Une fois par semaine, violoncellistes, guitaristes ou pianistes se succèdent en effet pour participer à l’office avec l’organiste titulaire de l’église, Benjamin Righetti. «Nous ne cherchons pas à contourner les restrictions sanitaires. Cela reste des cultes et non des concerts, avec un contenu liturgique qui alterne avec des éléments musicaux ou des lectures. Il est important d’être transparent sur ce point», souligne Jean-François Ramelet.

Soutien aux artistes

Pendant la Semaine sainte, le contenu artistique se fera plus ambitieux, mais la liturgie conservera plusieurs de ses marqueurs: au minimum une invocation, une lecture biblique, un Notre Père et une bénédiction. L’eucharistie sera aussi célébrée mais seulement pour l’office du Jeudi saint. Ce sera d’ailleurs une exception pour l’église Saint-François, qui y a renoncé depuis le début de la pandémie. Enfin, une prédication est au programme vendredi, ainsi que dimanche, à travers une lecture du texte «Reste avec nous» dHenri Guillemin.

Pour ce qui est du programme artistique, il comprendra notamment une lecture de «Lhomme qui marche» de Christian Bobin par Yvette Théraulaz, mercredi, et les «Partitas» de Bach par Rachel Kolly, vendredi. Jeudi, trois étudiants de la Haute école de musique de Lausanne alterneront des improvisations avec une interprétation du «Gloria» de Nicolas de Grigny.

Si la série de cultes-concerts est gratuite, avec une collecte à la sortie, les places seront strictement limitées, sur réservation. Les interprètes seront quant à eux rémunérés comme il se doit. «Nous savons dans quelle situation économique difficile se trouvent les artistes, y compris ceux de grande renommée», rappelle Didier Nkebereza, directeur du Centre culturel des Terreaux, qui contribue au financement de l’événement. En jouant avec le principe des restrictions sanitaires, l’initiative de l’église Saint-François pourrait faire grincer quelques dents, mais elle devrait en tout cas réjouir son lot d’artistes et de mélomanes.

Programme et infos: www.sainf.ch

Yvette Théraulaz lira Christian Bobin
Yvette Théraulaz lira Christian Bobin
Maurizio Giuliani
2 commentaires
    naïve ou ?

    Bravo ! Merci! Quel beau programme. 👍😀